ActuNautique.com

Partenariat entre la Fédération des Ports de Plaisance et... Nissan

ffpp-signature-partenariat-nissan.JPG

 

Le constructeur automobile, filiale du groupe Renault, va installer des bornes électriques dans les ports de plaisance français.

 

La FFPP, Fédération des Ports de Plaisance, qui a récemment géré avec maestria le problème de la taxe foncière des ports de plaisance, met en place "Odyssea Croissance bleue 2014-2020", cinq grands axes stratégiques visant à créer des Destinations Portuaires Européennes d’Excellence.

 

Ces 5 axes sont les suivants :  

  • Des investissements innovants et éco-compatibles concernant l’aménagement des destinations portuaires « voies bleues ».
  • La mise en réseau exemplaire des ports et en écotourisme des voies bleues, leur valorisation culturelle et médiation numérique le long d’un grand itinéraire culturel européen. 
  • Le plan Qualité Tourisme des ports : accueil, montée en gamme des services, accessibilité pour tous.
  • L’Eco-mobilité, l’organisation de l’itinérance douce autour de la symbiose ville - port - hinterland : le concept « d’écogare Odyssea Protect ». 
  • Le développement d’un nouveau modèle d’économie plus solidaire, plus éthique, plus respectueux de l’environnement, structuré autour d’un « cluster économique voies bleues » et d’une coopération et mise en réseau exemplaire. 

 

C'est dans ce cadre qu'a été signé le 9 décembre au matin, sur la Nautic de Paris, un partenariat acec le constructeur automobile Nissan, pionnier des véhicules électriques, qui installera 40 bornes, permettant de recharger des véhicules en 30 minutes, des bornes compatibles avec les véhicules Nissan, Renault, Mitsubishi, Peugeot, Citroën.

 

Partager cet article

Commenter cet article

Yves 11/12/2013 00:40

ils ont obtenu l'annulation du projet présenté et la participation à l'élaboration d'un modèle intégrant les contraintes des ports...

Yves MONTIGNY 10/12/2013 23:41

On jugera de la maestria de la fédération des ports de plaisance à régler le problème de la taxe foncière, à la vue des résultats, fin 2014 pour application début 2015.