ActuNautique.com

Port Canto (06), c'est vraiment fini

Port Canto, c'est vraiment fini ! La justice vient en effet de condamner la ville de Cannes pour "trouble manifestement illicite", dans le litige qui l'opposait aux héritiers de Pierre Canto, créateur du second port de la cité balnéaire.

 

La ville de Cannes n'a plus le droit d'utiliser le nom de Pierre Canto, nom qui est une marque déposée à l'INPI, et dispose de 6 mois pour ce faire.

 

Rappelons que ce port de plaisance de 598 anneaux, privé à son origine, payait des royalties à la famille de Pierre Canto pour l'utilisation de son nom, soit un montant de 1% des recettes annuelles du port, à savoir environ 50 000 euros pas an.

 

port pierre canto

 

Quand la gestion du port est repassée dans le domaine public sous forme de régie municipale, la ville de Cannes a dénoncé cet accord pour des raisons ayant trait à la bonne gestion de l'argent public.

 

Si les usagers ne souhaitaient pas verser cette somme, ils souhaitaient toutefois que le nom de Pierre Canto soit conservé, ce qui a motivé la ville à défendre leur position. Une position désormais clairement illicite.

 

Le changement de dénomination du port entraînera la modification de la signalétique, des cartes de toutes natures et des guides et annuaires. Elle coûtera bien cher aux contribuables.

 

Quant à la mémoire de Pierre Canto, elle disparaîtra peu à peu de la mémoire des cannois.

 

Partager cet article

Commenter cet article

Jean-Michel Gaigné 06/03/2012 08:35

La mémoire de ce grand homme qu'a été Pierre Canto mérite mieux que cette décision stupide. Ce n'est pas la ville de Cannes qui aurait été capable de bâtir ce qu'il a construit !