ActuNautique.com

Pour les ports de plaisance bretons, la gouvernance de la FFPP doit changer

port-de-lorient.JPG

 

Le 18 février, le conseil d'administration de l'Association des Ports de Plaisance Bretons (APPB) s'est réunie, réaffirmant que son retour au sein de la Fédération Française des Ports de Plaisance était conditionné à une modification de ses règles de gouvernance.                                                                                                                                                                                                               

 

Le 18 février 2014, l’Association des Ports de Plaisance de Bretagne (APPB) a réuni son Conseil d’administration. A l’ordre du jour : les dispositions consécutives à la décision prise par l’Assemblée générale de l’APPB de ne pas renouveler son adhésion à la Fédération Française des Ports de Plaisance (FFPP) pour 2014.

 

Le Conseil d’administration a procédé à une élection pour compléter son bureau : Jean-Michel Gaigné, secrétaire général démissionnaire a été remplacé par Brieuc Morin, directeur des ports de la Sellor ; Gilles Déclochez, Maire de Perros Guirec est déjà Vice-président 22 de l’APPB, a été élu au poste de secrétaire général adjoint ; François Corre, directeur des Marinas de Brest élu Vice-président 29.

 

Par ailleurs, les administrateurs ont précisé les orientations du plan d’actions 2014 élaboré au bénéfice des ports adhérents. « La non adhésion à la FFPP n’aura pas d’incidence sur les services rendus aux ports bretons. L’APPB a fait la preuve qu'elle pouvait, au plan régional, développer les activités pertinentes attendues par ses adhérents », assure Patrick Dubois, Président de l’APPB. « Je souhaite que la FFPP puisse rapidement travailler à la réorganisation de sa gouvernance et de son fonctionnement afin de retrouver le lien avec l’APPB », indique le Président.

 

En attendant, le départ de l'APPB de la FFPP prive les ports bretons de toute représentativité nationale, au moment ou la FFPP négocie les services de Bercy, le mode de calcul de la taxe foncière des ports de plaisance.

 

Il est à souhaiter qu'au vu des différences fortes existant entre les ports du littoral méditerranéen et ceux de la côte atlantique, ces derniers voient ces différences prises en compte. 

 

Car le jeu de la chaise vide peut avoir des conséquences parfois néfastes...

 

=> autres articles sur l'APPB
=> autres articles sur la FFPP
=> toute l'actualité des ports de plaisance 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article