ActuNautique.com

Première mise à l'eau du tout nouvel Allures 39.9

Le dernier-né du chantier naval normand Allures Yachting, destiné à remplacer l’Allures 40, a été mis à l’eau le lundi 18 mars.

 

Fidèle au concept lancé avec succès par le chantier, l’Allures 39.9 est un dériveur intégral à coque aluminium en forme et pont en composite conçu pour le grand voyage. Sa coque aluminium lui garantit la sécurité nécessaire pour un programme de grande croisière. Le choix du composite pour le pont et le roof assure quant à lui performance et confort.

 

Issu d’un cahier des charges strict, élaboré grâce au retour d’expérience de nombreux circumnavigateurs, ce nouveau modèle bénéficie des dernières avancées développées à bord de l’Allures 45 (lancé en 2010) tout en allant plus loin, notamment par son plan d’aménagement innovant, son design original et son pont entièrement réalisé selon la technologie de l’injection plus respectueuse de l’environnement.

 

Allures-39.9-chantier-Allures-Yachting.JPG

 

Tirant d’eau variable (1,06/2,75m), facilité de manoeuvre, double barre, coffres de jupe, carré avec vue sur mer, table à cartes double, douche séparée, local technique. Tout est réuni pour offrir aux navigateurs au long cours un bateau sécurisant, performant et confortable.

 

Le cabinet d’architectes Berret-Racoupeau Yacht Design, en collaboration avec le bureau d’études d’Allures Yachting, a conçu un bateau puissant et équilibré, confortable et harmonieux. La coque a été réalisée par les compagnons chaudronniers du chantier Garcia Yachting, reconnu pour son savoir-faire et partenaire d’Allures Yachting au sein du groupe Grand Large Yachting.

 

Les premières navigations ont permis de confirmer les remarquables performances sous voile ainsi que l’agréable confort au mouillage.

 

L’Allures 39.9 a reçu un bon accueil et Allures Yachting dispose d’un carnet de commandes bien rempli. Pour faire face à cet accroissement d’activité, le chantier a récemment procédé à de nouvelles embauches.

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article