ActuNautique.com

Première nuit blanche en perspective sur la Transat Jacques Vabre

Cette première nuit de la Transat Jacques Vabre devrait être particulièrement agitée... et fébrile !

 

Sous un ciel de plus en plus couvert, la lune aura du mal à percer l’obscurité de cette première nuit en mer, bien noire… et blanche. Les tandems auront en effet du mal à fermer l’œil. 

 

Ce soir, au large de la pointe du Cotentin, un front va les cueillir : le vent va monter autour de 35/40 nœuds, la pluie tomber en abondance et la mer se creuser franchement. Il faudra anticiper la réduction de voilure et ne pas se laisser emporter par la vitesse pour préserver le matériel.

 

Mais ce ne sera pas la seule difficulté nocturne. La Manche est le lieu où le trafic maritime est le plus dense au monde. Les concurrents de la Transat Jacques Vabre ont l’obligation d’éviter les dispositifs de séparation de trafic  mais ils croiseront forcément des cargos sur leur route. Il faudra donc rester très vigilant. 

 

Une chose est sûre, cette chevauchée en Manche sera rapide et sauvage.

 

Demain matin, à la pointe de l’Angleterre, il fera jour. Au sortir de la Manche, on fera peut-être le bilan des premiers bobos et dégats divers…

6268762940_747fa547bb_z.jpg

Partager cet article

Commenter cet article