ActuNautique.com

Présentation exclusive du nouveau Jeanneau Sun Fast 3600

sun-fast-3600-en-navigation.JPG

Hervé Piveteau (en photo ci-dessous), responsable développement produit Sun Odyssey et Sun Fast, nous présente en exclusivité le tout nouveau Sun Fast 3600 du chantier Jeanneau, qui a fait sensation au Grand Pavois de La Rochelle.

Hervé Piveteau, avant de nous présenter ce tout nouveau Sun Fast 3600, pouvez-vous revenir pour les lecteurs d'ActuNautique.com, sur le concept Sun Fast de Jeanneau.

Hervé Piveteau - Le Sun Fast 3200 a initialement été développé pour la Transquadra. C'est donc un voilier vraiment orienté autour du solitaire ou du double. Depuis sa présentation en 2008, nous en avons vendu plus de 150, pour nous rendre compte que finalement, sur ces 150 exemplaires, il y en a une bonne moitié qui n'ont jamais fait, ou qui ne feront jamais une Transquadra. Ils sont aussi utilisés pour de la course inshore, pour de la régate en baie, ou même pour de la croisière rapide, donc pour un usage différent de ce qui était prévu à l'origine. Le succès du Sun Fast 3200 vient de son concept élaboré avec Daniel Andrieu, qui se caractérise par une carène très large, une coque puissante, une grande légèreté pour un bateau IRC, sans être un open, et un bateau modérément toilé puisque conçu pour naviguer au large, dans la brise. Autant de caractéritiques qui en en ont fait un bateau puissant et rapide.

Le Sun Fast se vendant toujours bien, vous en êtes donc arrivé à la conclusion qu'il fallait élargir la gamme...

HP - Tout à fait, sachant que si l'on a conçu le Sun Fast 3600 comme étant compatible avec la Transquadra, ce qui nous a imposé de rester sous un rating de 1.50, nous permettant de viser une victoire en temps réel, il a également été développé pour des clients destinés à l'utiliser en inshore. On a donc également essayé de le rendre plus compatible avec ce type d'utilisation : utilisation en équipage, à la journée. On a donc un bateau beaucoup plus polyvalent, puisque d'un concept offshore solo ou duo, le 3600 a évolué vers un concept à la fois offshore et inshore en équipage.

herve-piveteau-jeanneau.JPG

Le Sun Fast 3600 se présente donc comme un voilier multicourses. Quels bateaux le Sun Fast 3600 cible t-il ?

HP - Typiquement, des bateaux comme le A35, qui commence à prendre un peu d'âge, le JPK 1080, pas encore sur le marché, le First 35 de Bénéteau. Attention toutefois. Les bateaux que l'on rencontre sur le marché ne sont pas aussi polyvalents que le Sun Fast 3600. Ils sont soit typés offshore, soit inshore. 

=> Photo reportage exclusif - le Sun Fast 3600 en photos

Comment se présente-t-il ? 

HP - Le Sun Fast 3600 est un plan Andrieu, proportionnnellement un tout petit peu plus étroit qu'un 3200, beaucoup plus modulable Toutefois. Dans le cockpit, on peut avoir, soit des barres à roue, soit des barres franches, mais aussi soit un système classique d'écoute de grand voile, soit un système à l'allemande, sur les côtés. En équipage, on va préférer la grand voile à l'allemande et des barres à roue, en solo ou en double, on préfère plutôt la barre franche et un système d'écoute classique. Le 3600 est très lesté, avec plus de 45% de lest. Il est construit en infusion, avec les varangues infusées simultanément à la coque, ce qui permet d'éviter les problèmes de décollement. Le chassis, à savoir le bateau hors lest, est extrèmemet léger, si on le compare à nos concurrents.

Justement, comment se positionne t-il dans ce domaine ? 

HP - Le 3600 pèse 4.7 tonnes, quand les bateaux concurrents se situent entre 4.7 tonnes et 5 tonnes. La grande différence est qu'ils auront 1.8 tonne de lest, alors que le 3600 en a 2.2 tonnes. Courant en IRC, le poids des bateaux est très proche, puisque l'IRC pénalise les bateaux trop légers, mais ayant beaucoup plus de poids dans le lest, le 3600 a un centre de gravité plus bas. Le bateau peut ainsi porter plus de toile plus longtemps, sans prendre de ris. En terme de comportement en mer formée, le bateau se comporte nettement mieux. Il est plus sécuritaire et sain. 

Jeanneau-sun-fast-3600-copie-1.JPG

En terme d'aménagement intérieur, 6 plaisanciers peuvent-ils envisager de rester à bord pendant une petite semaine de régates ?

HP - En terme d'utilisation oui, puisqu'il s'agit d'un bateau conçu pour la navigation solo ou double, mais aussi en équipage. En terme de confort, c'est sûr qu'il ne s'agit pas d'un voilier de croisière. On y trouve à bord, 6 couchettes, une salle d'eau et une cuisine, mais ce n'est évidemment pas le niveau de luxe que l'on serait en droit d'attendre d'un bateau de croisière. On est avant tout dans la fonctionnalité et dans la légèreté. 6 équipiers passeront toutefois un excellent week-end de régates ou une excellent semaine à bord, mais il ne faut pas s'attendre à trouver à bord une machine à glace !

=> Photo reportage exclusif - le Sun Fast 3600 en photos

=> toute l'actualité du Sun Fast 3600

=> toute l'actualité de Jeanneau

Partager cet article

Commenter cet article