ActuNautique.com

Protection des mammifères marins et trafic maritime au programme de NKM en Corse

Jeudi 25 août,  Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, s'est rendue sur l'île de  Beauté afin d'annoncer différentes mesures de protection des mammifères marins et de surveillance du trafic maritime en Corse du Sud.

Le sémaphore de  Pertusato constituait la première étape de cette visite ministérielle. Le chef  de poste et ses guetteurs de la marine nationale ont présenté le système de  report des navires, obligatoire dans les Bouches, effectuée en alternance avec  la station sarde de la Maddalena.

 

Nathalie Kosciusko Morizet en deplacement en corse

 

Le commissaire général Jean-Loup Velut,  adjoint du préfet maritime de la Méditerranée, a ensuite rappelé les points  clés du projet en cours de désignation des Bouches de Bonifacio comme Zone Maritime Particulièrement Vulnérable (ZMPV).

 

Cette mesure pourrait dans un  premier temps fortement inciter, puis ensuite obliger les navires de commerce  transitant par les Bouches de Bonifacio (environ 2500 par an) à prendre un pilote  à leur bord. La présentation s'est achevée par une démonstration des moyens des  administrations chargées de la surveillance maritime : Falcon 50 de la  marine nationale et avion Polmar de la Douane ainsi que par un aperçu  des capacités du bâtiment de soutien et d'assistance à la dépollution (BSAD)  Jason.

La ministre a  ensuite visité les îles Lavezzi dont le phare est désormais à la charge de  l'Office de l'Environnement.

 

Enfin, Nathalie Kosciusko-Morizet est allée à la  rencontre des équipages de la vedette de la gendarmerie maritime Gravona, qui  joue un rôle majeur dans la surveillance du littoral et la sécurité des loisirs  nautiques, et du canot des sauveteurs en mer de Bonifacio.

 

 

photo : premar mediterranee

Partager cet article

Commenter cet article