ActuNautique.com

Reportage photo - GreenLine 33, la vedette écolo de Seaway

Elle a beaucoup fait parler d'elle depuis son lancement, il s'en serait vendu près de 200 de par le monde depuis lors, dont 11 en France, GreenLine 33, la vedette hybriqe du chantier slovène Seaway est au bateau, ce que la Prius fut à l'automobile lors de son lancement : l'objet à la mode.

Son originalité, une propulsion hybride électrique-diesel, un circuit électrique photovoltaïque et une carène "Superdisplacement", solutions qui, combinées, permettraient une consommation annuelle jusqu'à 4 fois inférieure à celle d'un bateau équivalent à coque planante.

A l'origine de ce concept novateur, J&J Design un bureau détude ayant conçu près de 250 voiliers et bateaux à moteur et Seaway, le chantier slovène, leader dans la conception, dans l'ingénierie et dans la construction de bateaux de plaisance. Des partenaires qui n'ont pas hésité à avoir recours à des techniques issues de l'automobile pour le développement de GreenLine, notamment au niveau de l'étude logicielle de la carène puis des tests techniques des prototypes, effectués tant en Méditerranée qu'en Mer du Nord ou sur les canaux du Plat Pays.

 

Greenline-33-1.JPG

Au final, le résultat est aussi séduisant d'un point de vue technologique - et consommation - que déroutant d'un point de vue design et finition.

Séduisant car la consommation est réellement basse, grâce à 4 modes d'utilisation : à quai (connecté au réseau EDF), en navigation en mode électrique pour entrer ou sortir d'un port (autonomie 20 miles), en navigation en mode diesel (qui recharge les batteries) et au mouillage où les panneaux solaires se chargent de fournir le courant.

Déroutant d'un point de vue design car justement, l'intégration desdits panneaux solaires a imposé des passavents couverts qui cassent un profil classique issu des vedettes des années 30. Résultat, si l'avant du Greenline est très élégant, l'arrière affiche une lourdeur peu gracieuse, renforcée par la verticalité de la baie vitrée donnant sur le cockpit.

A la décharge des architectes, on rétorquera que le bateau se devait de maximiser son volume intérieur dans la limite de 9,99m, et que dans ce domaine, les solutions ne sont pas légion...

Des goûts et des couleurs... En attendant, nous vous proposons de réaliser une visite en photos de GreenLine 33, avec l'équipe d'ActuNautique.com :

 

GreenLine-33-0.JPG

Pas simple de concilier habitabilité de caravane, panneaux solaires et design années 30. 

 

GreenLine-33-2.JPGLes passavents : sécurisants mais bien trop étroits au quotidien. Il faut savoir se contortionner pour passer !

 

GreenLine-33-5.JPGLa baie vitrée donnant sur le cockpit : porte coulissante et vitre sur vérins : intelligent et bien conçu. Un vrai plus au quotidien, à l'amarrage ou au mouillage.

 

GreenLine-33-6.JPGLe poste de pilotage : tout y est mais la finition est assez décevante.

 

GreenLine-33-4.JPGLa cabine avant, disponible en 2 couchettes ou avec un lit double. Là aussi, la fintion nous a déçu, qui recourt à notre goût bien trop largement au stratifié. Question de poids argumentera le commercial...

 

GreenLine-33-7.JPG

 

 

GreenLine-33-8.JPGPlage arrière repliable : bien pratique à l'usage. Et tellement plus élégant avec l'option teck,
qui n'équipait pas le modèle exposé au Grand Pavois...

 

 

Fiche technique de GreenLine 33 de Seaway :

 

Longuer HT : 9,99m

Bau maxi : 3,49m

Tirant d'eau pleine charge : 0,70m

Déplacement lège ca : 4800 kg

Capacité carburant : 430 l

Capacité eau : 300 l

Moteur std : CMD TDI 75-4 - vitesse maxi : 10 noeuds

Autonomie à 7 noeuds : 700 miles nautiques !

Vitesse en mode électrique : jusqu'à 6 noeuds

Autonomie électrique à 4 noeuds : 20 miles nautiques

Catégorie CE : B

 

GreenLine-33--9.JPG

 

Partager cet article

Commenter cet article

Cruz Francis 19/04/2015 17:20

Suis déçu de constater la faillite de Seaway greenline hybrid . nos politiques ne favorisent pas le développement de l'industrie nautique intimement liée à l'industrie touristique. Les concepteurs de bateau manque aussi d'imagination. LA VALEUR D'UNE IDEE DEPEND DE SON UTILISATION( Thomas Edisson).

Cruz Francis 19/04/2015 17:20

Suis déçu de constater la faillite de Seaway greenline hybrid . nos politiques ne favorisent pas le développement de l'industrie nautique intimement liée à l'industrie touristique. Les concepteurs de bateau manque aussi d'imagination. LA VALEUR D'UNE IDEE DEPEND DE SON UTILISATION( Thomas Edisson).

Tirel 09/10/2011 01:49


Bravo. Un design plutôt sympa, confortable, et abordable financièrement pour sa catégorie. Un bel hybride, un pas en avant pour le respect de notre environnement.


Gérard 07/10/2011 08:49


Enfin, un magazine de bateau ou "tout le monde il est pas bô, tout le monde il est pas gentil !" : du style comme ils nous prêtent le bateau, on va pas les critiquer !!!

Merci de cette présentation qui donne vraiment un avis, en positif mais aussi en négatif.

Ce qui n'enlève rien, bien au contraire au GreenLine qui est un concept sacrément bien pensé !