ActuNautique.com

Révolution en cours pour 60 phares des côtes françaises

Hier, à l'occasion de sa visite à Crozon (29), Nicolas Sarkozy a annoncé avoir demandé au Conservatoire du Littoral de développer sa compétence autour des phares.

 

Jusqu'à présent, le Conservatoire du Littoral était chargé de l’achat et de la protection des espaces naturels du littoral.

 

60 phares seraient concernés par le projet du gouvernement. Un projet qui pourrait ête financé par une taxation différente des plaisanciers, taxation établie en fonction du niveau de pollution engendré par chaque embarcation.

 

A titre d'exemple, les droits annuels de francisation seraient plus élevés pour un scooter des mers que pour un voilier.

 

Le parc français de phares maritime est riche de 150 bâtiments dont l'âge moyen est d'une centaine d'année, le plan d'équipement des côtes datant de la fin du XIXème xiècle.

 

Sur ces 150 phares, une soixantaine pourrait donc être confiée au Consevatoire du Littoral afin de les "valoriser", par le biais de visites, de gites, de sites d'exposition...

 

Le schéma retenu viendrait à maintenir la responsabilité des feux et signaux à l'administration des Phares et Balises et à confier le reste des bâtiments au Conservatoire du Littoral.

Partager cet article

Commenter cet article