ActuNautique.com

Saisie du Pangaea - Mike Horn dénonce une querelle d'architectes

Mike-Horn.JPG

Suite à la publication de notre article d'hier, l'aventurier hélvético-sud-africain a souhaité réagir à la saisie conservatoire de son voilier polaire dans le port de La Ciotat.

 

Cette saisie conservatoire faite à la demande de deux architectes naval français est relative à un problème de propriété intellectuelle relative aux plans du Pangaea. (lire notre article : le Pangaea saisi par la justice).

Mike Horn confirme que le Pangaea est actuellement au port de La Ciotat, qu'il a rejoint la semaine dernière pour y subir d'important travaux de réparation et remise en état en vue de sa prochaine expédition et  qu'une ordonnance de saisie conservatoire provisoire visant le voilier polaire a bien été rendue par le tribunal de commerce de Marseille, à la demande de deux architectes navals français, Olivier Petit et Luc Bouvet, sur la base de revendications relatives à la propriété intellectuelle des plans du bateau.

Mike Horn indique également que cette saisie n'implique ni lui même, ni son expédition directement, et qu'elle est relative à un litige entre architectes.

Mike Horn précise sur ActuNautique.com : "Je regrette profondément être la cible, ainsi que son bateau Pangaea, d'une dispute qui ne me concerne en rien, n'ayant jamais revendiqué être l'auteur des plans de ce bateau, mais je m'attache à trouver des solutions qui permettront de mener à bien ma prochaine expédition".

Rappelons que le Pangaea a été construit par le chantier brésilien Equipe Thierry Stump, de Sao Paulo, chantier qui avait construit un premier voilier polaire, le Paratti 2 pour Amyr Klink, sur des plans Bouvet-Petit, les deux architectes français ayant mis en relation le chantier brésilien et Mike Horn, après lui avoir proposé un avant projet détaillé du Pangaea, refusé par l'aventurier, qui a traité directement avec le chantier.

La caution du Pangaea étant fixée à 100 000 euros, il revient désormais à Mike Horn, de la lever. Quant à la prochaine étape, judiciaire celle là, elle aura lieu en Septembre, devant la Cour d'Appel de Paris, qui devra statuer si oui ou non, le TGI de Paris est compétent pour juger le problème au fond, à savoir le détournement de propriété intellectuelle.

=> autres articles sur Mike Horn

=> autres articles sur Pangaea

Partager cet article

Commenter cet article