ActuNautique.com

SeaOrbiter - quand la science-fiction devient réalité

Et si les créations de Jules Verne avaient vu le jour à son époque ?  c’est un pari en passe d’être réussi pour Jacques Rougerie, le fondateur du projet SeaOrbiter. L’architecte, membre de l’Institut de France, se démène depuis des années pour que son projet voie le jour. 

 

Ce rêve est sur le point d’aboutir. Une maquette au 1/20ème de ce laboratoire flottant a été présentée à l’Exposition Universelle de Yeosu en Corée du Sud.

 

Sea-Orbiter.jpg

 

Une des originalités du concept tient peut-être dans son côté pluridisciplinaire : sont associés au projet, notamment Jean-Loup Chrétien, astronaute français, et Bill Todd, créateur du programme NEEMO d’entraînement sous la mer pour les astronautes de la NASA.

 

Une aubaine pour les explorateurs du fond des mers mais aussi pour les recherches sur les conditions de vie de ces futurs « aquanautes », en lien avec ce qui est déjà fait concernant les conditions de vie dans l’espace.

 

Le SeaOrbiter est un habitacle original destiné à l’exploration océanographique, en partie immergé, conçu pour abriter 18 personnes.  La structure en aluminium de 500 tonnes et de 51 mètres de haut (dont 31 immergés), a pour l’instant trouvé les quatre cinquièmes de son financement. Reste à trouver le reste. Ce sont les chantiers navals de Saint Nazaire qui devraient construire le premier SeaOrbiter, peut-être pour 2014.

 

Mise en chantier prévue au 1er semestre 2013, mise à l’eau au 1er semestre 2014, mission de 2 ans « au cœur du Gulf Stream » à partir du 1er semestre 2015 : l’agenda du SeaOrbiter est déjà bien rempli.

 

seaorbiter.jpg

Partager cet article

Commenter cet article