ActuNautique.com

Tara-Tari : tout est prêt pour la seconde partie, il manque juste… une puce !

Capucine-Trochet-a-bon-port.JPG

Capucine Trochet, que nous avons retrouvé lors du Grand Pavois, prépare activement la suite du périple de Tara Tari. Actunautique fait appel à la solidarité des gens de mer pour boucler son pack sécurité.

 

Nicolas Venance (Actunautique) - Capucine, la seconde partie du périple de Tara Tari se prépare activement. A priori, vous partez mi-novembre des Canaries pour...

Capucine Trochet - pour dessiner un grand sourire sur l'Atlantique! Des Canaries, nous irons au Cap Vert, et puis jusqu’à la Barbade, avant de remonter l’arc Antillais... 

NV - Une navigation d’environ combien de temps ?

CT - Cela dépendra du vent, mais je pense qu'il faudra une semaine ou dix jours pour arriver au Cap Vert, où je compte faire escale. Du Cap Vert à La Barbade, la traversée pourrait durer 30 jours. J'aimerais descendre assez sud afin d'avoir un régime d'alizé bien établi. Une fois aux Antilles, je continuerai à avancer comme je le fais toujours, c'est à dire en prenant le temps. 

NV  - …et d'aller à la rencontre des gens.

CT - Oui. Pendant mes 7 premiers mois de vie à bord de Tara Tari, l'aventure a aussi été assez intense à terre. Les voyages permettent de belles rencontres. Naviguer seule, voyager seule permet de vrais partages. Il faut savoir prendre le temps d'être à l'écoute des autres, pour comprendre comment fonctionne la vie ailleurs. Il me semble que plus grand monde ne sait être bien attentif aux autres. Par exemple, en se saluant le matin par un "ça va?" combien écoutent la réponse, prennent le temps d'entendre l'autre? 

NV - La préparation de Tara Tari, s’annonce t-elle bien ?

CT - La saison des cyclones se termine mi-novembre, et je dois donc attendre encore un peu avant de pouvoir repartir. Ce temps d'attente me permet de bien préparer la suite et pour le moment je suis contente et sereine parce que tout se passe bien. L'hiver a été assez éprouvant, mais Tara Tari est arrivé en très bon état aux Canaries, mais il y a forcément deux ou trois bricoles à faire car la route va encore être longue. Ma priorité étant la sécurité, j'ai réussi à rassembler les éléments indispensable à une navigation transatlantique, en récupérant des affaires d'amis marins, en travaillant pour me payer d'autres choses. Cependant j'ai encore besoin d'une puce Irridium afin de pouvoir appeler la Terre si quelque chose de grave m'arrivait en mer.

NV - Donc sur Actunautique on lance un appel : si vous avez une puce iridium qui traîne dans un coin et vous ne savez pas quoi en faire, pensez à Capucine !

CT – C'est sympa, merci! J'ai la chance d'avoir un téléphone satellite prêté un ami, Armel Le Cléac'h qui part, lui, sur le Vendée Globe, alors il ne me manque plus que la petite puce. Ce téléphone satellite sera précieux en cas de pépin. 

NV - Le message est passé, donc, par avance, merci à tous !

 

Accès au Blog de Capucine Trochet

Partager cet article

Commenter cet article