ActuNautique.com

Tourduf 2012 - les bananes de Douarnenez fidèles à leur réputation

Hier, retour à la régate pure dans le Tourduf 2012 avec deux parcours « banane » en baie de Douarnenez.

 

Chaque année, certains attendent ce moment avec impatience, d'autres le redoute. Pour « Raptor Fécamp Plaisance » (série Conseil Général) il fallait « bien se caler sur les autres, on a un skipper qui aime le contact, on est mort de faim et on commence à bien se connaître techniquement », raconte une équipière. Chez « Crapatoucinq » la banane c'est au dessert, après les langoustines, « on n'a aucune motivation car on n'aime pas les bananes. C'est pour les J80 ». A bord de « Made In Love », l'équipage était plutôt détendu « nous avons un équipage familial, donc on va y aller doucement... mais ça fait déjà quelques jours que nous naviguons ensemble, donc on est pas mal entraîné pour les manœuvres... Mais la météo annoncée n'est pas idéale pour notre bateau qui marche mieux dans de petites conditions » raconte Jean-Baptiste Boullet.

 

Tourduf-2012-5.JPG

 

Les quatre départs de la première course ont été donnés à partir 13h08 dans de bonnes conditions : 20 nœuds de vent orienté sud ouest. Seule la série « Crédit Agricole » a été victime d'un rappel général. L'envoi du pavillon noir a  dissuadé les coureurs de voler la ligne une deuxième fois, sous peine de disqualification.

 

La deuxième course a été lancée à partir de 15h15. Dans la série « Conseil Général », « Ponant Peinture » a été  rappelé individuellement et n'est pas reparti. La série « Le Télégramme » a franchi la ligne de départ sous des rafales à 25-28 nœuds, les plus fortes de toute l'après-midi. Finalement, le Comité a décidé de réduire le parcours de la série « Conseil Général » qui fera une arrivée au vent au bout d'un tour et demi au lieu de deux.

 

Drisses cassées, mats fêlés, voiles déchirées et winch cassé... différentes raisons ont poussé 15 bateaux à abandonner : « Raptor Fécamp Plaisance » (série Conseil Général), « Freelance », « Domino Pizza », « Huahine », « Electron libre », « Altaïr », « Aldéhyde », « Ninizetch » et « Salsa » (série Crédit Agricole), « Charlotte » et « An Treizh Daou » (série Le Télégramme), « Fugue », « Sinéquanone », « Lof pour lof » et « Le corsaire » (série Super U). Finalement, pour Jean Coadou la casse n'est pas un mal « une étape comme celle là permet de tester le matos avant l'étape de nuit ». Ce soir, à la voilerie de Douarnenez, il risque d'y avoir la queue.

 

Aujourd'hui : départ pour la course de nuit

 

Les équipages iront d'abord virer une marque au Nord de la zone avant de redescendre négocier les courants du Raz de Sein qu'ils atteindront en début de nuit. Suivront la traversée de la baie d'Audierne, le passage à la pointe de Penmarc'h, les Moutons et l'archipel des Glénan avant d'arriver au petit matin à Port la Forêt. Trois parcours de différentes longueurs sont proposés pour cette étape de nuit, ce qui, malgré les différences de vitesse entre les bateaux, devrait permettre à ceux-ci d'arriver assez groupés à Port la Forêt.

Partager cet article

Commenter cet article