ActuNautique.com

Transat AG2R La Mondiale - le Cap Finisterre dans le viseur

safran-guy-cotten.JPG

 

Au programme du jour : cap Finisterre puis DST !

 

Poussés par un vent de nord de 12 nœuds, les 14 équipages ne sont plus très loin du cap espagnol. Tous ont profité d’une nuit à peu près réparatrice et se sentent ce matin d’attaque pour mener à bien leur stratégie de course.

 

Dans les heures qui viennent, il faudra passer à l’est ou à l’ouest du Dispositif de Séparation de Trafic (DST) avec un vent qui va reprendre  de la vigueur. Safran-Guy Cotten pointe toujours en tête d’un groupe de sept bateaux qui se tient dans un mouchoir de 4 milles.

 

Simon Troël (Entreprendre en Cornouaille) et Fabien Delahaye (Skipper Macif) avouaient ce matin en avoir bavé. A la vacation de 5 h, même si les voix sont embrumées par la fatigue, les marins soufflent. « Ca va super ! La nuit fut beaucoup moins agitée que la précédente. Nous prenons tout doucement notre rythme à bord. Nous prenons le temps de nous reposer. Actuellement il n’y a pas beaucoup de vent, environ 12 nœuds de nord, et moins de vagues » racontait Nicolas Lunven (Generali).

 

Le passage du DST, zone interdite de passage pour les Figaro Bénéteau 2 de la Transat AG2R LA MONDIALE. Alors, est ou ouest du DST ? Les skippers ne sont pas très bavards sur le sujet, car cela veut dire beaucoup pour la suite. « On a bien notre idée en tête par où passer, mais nous allons la garder pour nous car cela conditionne pas mal notre stratégie. » avouait ce matin Fabien Delahaye (Skipper Macif).

 

Pour l’heure, le vent de nord devrait bientôt tourner au nord-est et se renforcer au passage du cap Finisterre. Les bateaux devraient donc filer sous spi à vive allure avant de longer les côtes portugaises plus où moins à l’ouest. Car la grosse inconnue à ce jour demeure cette petite dépression qui rôde devant Porto, et la descente vers La Palma qui ne semble pas très claire pour le moment.  « La suite, la descente vers Palma, devrait être un petit peu compliquée. Cela  s’annonce délicat car il y a une petite dépression à contourner. Nous allons rester vigilants sur son évolution. » explique Fabien Delahaye.

 

Le tandem Gahinet/Meilhat conserve la tête du classement et d’un groupe de 7 bateaux qui se tient dans un mouchoir d’un peu plus de 4 milles. La suite promet d’être intense en fonction des stratégies de chacun. Cette journée sera probablement cruciale pour la suite.

 

=> suivre la transat AG2R sur ActuNautique
=> l'actualité des courses au large et régates 

 

CLASSEMENT Du 8 avril 2014 à 5h00

 

  1. Safran - Guy Cotten - Gwenolé Gahinet - Paul Meilhat
  2. Generali - Nicolas Lunven - Eric Peron
  3. Gedimat - Thierry Chabagny - Erwan Tabarly
  4. Bretagne - Crédit Mutuel Performance - Corentin Horeau - Michel Desjoyeaux
  5. Interface Concept - Jean Le Cam - Gildas Mahé
  6. Skipper Macif - Fabien Delahaye - Yoann Richomme
  7. Entreprendre en Cornouaille - Simon Troel - Ronan Treussart
  8. Scutum - Gérald Veniard - Jeanne Grégoire
  9. Made in Midi - Gwenael Gbick - Kito De Pavant
  10. 30 Corsaires - Alexia Barrier - Laurent Pellecuer
  11. La Cornouaille - Roland Jourdain - Martin Le Pape
  12. Guadeloupe Grand Large 1 - Mathieu Forbin - Arthur Prat
  13. Lorientreprendre - Yannig Livory - Guillaume Farsy
  14. Guadeloupe Grand Large 2 - Nicolas Thomas - Francois Guibourdin

 

Abandon

Cercle Vert - Gildas Morvan - Dalin Charlie

 

Photo - A Courcoux

 

Partager cet article

Commenter cet article