ActuNautique.com

Transat AG2R - un nouveau leader sous des cieux plus cléments

made.JPG

 

Made in Midi nouveau leader de la Transat AG2R.

 

Enfin du répit ! Les 14 équipages glissent ce matin tribord amures sur une mer plus lisse et un vent qui ne dépasse pas les 20 nœuds.

 

La flotte étalée sur plus de 60 milles en latéral a dépassé la latitude de Lisbonne et continue de longer une dorsale scotchée le long des côtes portugaises. Les cavaliers de l’ouest ont plus de vent et avancent 2 nœuds plus vite que ceux de l’est. Mais ces derniers (Made in Midi, 30 Corsaires et Skipper Macif) restent plus proches de la route directe. Programme du jour : optimiser la vitesse et mettre en place une stratégie pour descendre vers Madère, puis Les Canaries.

 

 Les conditions de navigation se sont largement améliorées depuis hier soir, même s’il fait encore frais. Les marins se reposent, fourbus, et peuvent enfin tomber dans les bras de Morphée sans stress d’un départ au tas. La vie à bord s’organise, les cirés sèchent, et les bons petits plats remplacent les barres de céréales vite avalées. Yoann Richomme (Skipper Macif), joint à 5 h ce matin, avouait être un homme heureux : « Ça va super bien. Le vent s’est vraiment calmé. Pour une fois c’est hyper doux, posé, nous pouvons nous reposer. Nous nous sommes nourris pour la première fois hier soir. »

 

Situé le plus proche de la route directe, de visu avec 30 Corsaires, le tandem Gbick/de Pavant sur son Figaro rouge semble pressé de rejoindre le sud. Il longe au plus près la dorsale. Un pari risqué parce que le vent est moins fort, mais qui pourrait être payant en termes de distance à parcourir.

 

De l’autre côté, Bretagne-Crédit Mutuel Performance et Scutum profitent de plus de pression et glissent plus vite à 11 nœuds de moyenne. En milieu de flotte, un trio se livre une bataille sans merci : Generali, Interface Concept et Safran-Guy Cotten se tiennent en un mille ! Le jeu est plus que jamais ouvert d’autant que la météo « foireuse » qui les attend entre Madère et Les Canaries peut encore tout redistribuer.

 

Les marins ont prévu aujourd’hui de passer du temps à la table à cartes pour étudier les fichiers météo et mettre en place une stratégie. L’idée est d’empanner dans 24 heures pour se recaler vers la route directe et aborder Madère puis le point de passage obligatoire à La Palma. « Depuis plusieurs jours, les fichiers météo pour la zone Madère/Canaries sont un peu foireux. Nous savons à peu près où nous allons empanner pour descendre sur ces îles. L’alizé après Palma n’est pas établi, les choix d’options risquent d’être radicaux juste après. Les jeux ne sont pas faits. » expliquait ce matin Thierry Chabagny (Gedimat), remonté comme une pendule après un arrêt forcé hier sous un nuage. Le duo Chabagny/Tabarly a en effet perdu 8 milles en deux heures ! 

 

=> suivre la Transat AG2R La Mondiale
=> toute l'actualité de la course au large et des régates

 

Classement au 10 avril 2014 à 5h00

 

  1. Made in Midi - Gwenael Gbick - Kito De Pavant - 3129,11 milles avant arrivée
  2. 30 Corsaires - Alexia Barrier - Laurent Pellecuer -3129,80
  3. Skipper Macif - Fabien Delahaye - Yoann Richomme - 3130,79
  4. Safran - Guy Cotten - Gwenolé Gahinet - Paul Meilhat - 3131,93
  5. Generali - Nicolas Lunven - Eric Peron - 3132,59
  6. Interface Concept - Jean Le Cam - Gildas Mahé - 3133,02
  7. La Cornouaille - Roland Jourdain - Martin Le Pape - 3134,95
  8. Gedimat - Thierry Chabagny - Erwan Tabarly - 3138,13
  9. Bretagne - Crédit Mutuel Performance - Corentin Horeau - Michel Desjoyeaux - 3145,58
  10. Scutum - Gérald Veniard - Jeanne Grégoire - 3146,13
  11. Entreprendre en Cornouaille - Simon Troel - Ronan Treussart - 3149,23
  12. Lorientreprendre - Yannig Livory - Guillaume Farsy - 3207,59
  13. Guadeloupe Grand Large 1 - Mathieu Forbin - Arthur Prat - 3210,96
  14. Guadeloupe Grand Large 2 - Nicolas Thomas - Francois Guibourdin 3260,21

 

ABD - Cercle Vert - Gildas Morvan - Dalin Charlie1

 

Partager cet article

Commenter cet article