ActuNautique.com

Transat Jacques Vabre - la mer des Caraïbes s'ouvre à Virbac Paprec

Après deux semaines de course, les 3 premiers concurrents de cette Transat Jacques Vabre 2011 ont enfin croisé la terre mais cette fois de l’autre côté l’Atlantique. Si de nombreuses transat s’arrêtent dans ces îles, la route est encore longue pour les IMOCA et les Multi50. 

Avec environ 1000 milles devant son étrave, Virbac-Paprec 3 doit négocier au mieux les alizés de la mer des Caraïbes. Pourtant rien n’est encore joué pour Jean Pierre Dick et Jérémie Beyou. Ce dernier quart de la course peut s’avérer très piégeur. En effet, la zone de calme à l’atterrissage sur Puerto Limon peut anéantir tous les efforts d’une transat. Il y a quelques heures, Virbac-Paprec 3 s’engageait donc dans la passe entre Puerto Rico et la République Dominicaine avec 82 milles d’avance sur Hugo Boss. Un peu plus en retrait, la lutte pour la troisième place est bel et bien lancée entre Macif, Banque Populaire et Bureau Vallée qui s’accroche avec la manière à ce duo. De son côté, Groupe Bel devrait croiser entre ce groupe et le duo Mirabaud, Safran, un peu plus au nord. De son côté, Gamesa ferme la marche à 384,6 milles de la tête.

DickBeyou-Virbac-Paprec.jpg

En Multi50, si Actual avale les milles le long des côtes antillaises, Maître Jacques vient de passer Saint-Barthélemy et fait route vers Antigua. Avec 206,7 milles d’avance à 110 milles dans le nord de la Barbade, Yves Le Blevec et Samuel Manuard peuvent attaquer la dernière partie de course plus sereinement qu’il y a cinq jours, quand Maître Jacques ne pointait qu’à une dizaine de milles derrière.

Loin des côtes, les Class40 animent de la plus belle des façons cette course. Si Aquarelle.com ouvre la route avec 130,4 milles d’avance sur ERDF des Pieds et des Mains, la lutte pour la troisième place s’envenime encore un peu plus. Qui des sudistes ou des nordistes aura le dernier mot ? Seuls concurrents à passer au-dessus de la barre des 240 milles en 24 heures, 40 Degrees et Solo creusent un peu l’écart face aux sudistes. La sortie de l’anticyclone pour Phoenix Europe Express et 11th Hour Racing, au sud, leur permet de retrouver des moyennes plus qu’honorables. La lutte est donc engagée entre le nord et le sud pour le podium.

Partager cet article

Commenter cet article