ActuNautique.com

Transat Jacques Vabre - la situation se normalise, après l'hécatombe

La situation se normalise au 6ème jour de cette Transat Jacques Vabres 2011.

 

Après un début de course qui a viré à l'hécatombre, avec près d'un tiers d'abandons, 11 sur 35 participants, dont 4 Multi 50 sur 6, 4 Class 40 sur 12 et 3 Imoca sur 13, 

 

Si les Class 40 devraient avoir encore un dernier épisode de vent fort à négocier cette nuit, la problématique des Imoca et des Multi 50 est de traverser une zone de vents faibles pour espérer rejoindre la bordure de l’anticyclone des Açores et accrocher enfin les vents de nord qui se transformeront peu à peu en véritable régime d’alizés.

Transat-Jacques-Vabre

Au sein des Imoca, la flotte s’est divisée en deux.

 

Au sud un petit groupe composé de MACIF,Groupe Bel, Safran et Banque Populaire tente de forcer les calmes de la dorsale qui se dresse devant leur route. A l’ouest Virbac-Paprec 3 et Hugo Boss ont décidé de temporiser et de profiter des vents de nord-ouest pour avancer sur la route directe. C’est visiblement la même stratégie qu’ont choisi d’adopter leurs poursuivants GamesaMirabaud et Bureau Vallée.

 

Dans un premier temps, les hommes de l’ouest devraient creuser l’écart au classement, mais toute la question sera de savoir quand ils pourront enfin mettre du sud dans leur route et pédaler sans retenue sur la route des alizés.

 

La réponse ne devrait pas être connue avant trois ou quatre jours, mais le jeu ne s’est jamais autant ouvert depuis le début de cette Transat Jacques Vabre. Près de 100 milles plus au sud des Imoca les plus méridionaux, Yves Le Blévec et Sam Manuard (Actual) semblent être sortis des griffes de la dorsale. Ils affichent des vitesses supérieures à 15 nœuds quand Loïc Féquet et Loïc Escoffier peinent à atteindre la barre des dix nœuds à bord de Maître Jacques.

Partager cet article

Commenter cet article