ActuNautique.com

Transdev débarque le patron de la SNCM

sncm

La SNCM désormais face à son destin.

Finalement, la baroud d'honneur de Marc Dufour, président du directoire de la SNCM face à son actionnire, n'aura duré que le temps d'une élection : les municipales !

Hier, à l'occasion d'un Conseil de Surveillance particulièrement tendu, l'Etat n'aura été d'aucun secours pour Marc Dufour, dont le mandat à la tête du directoire n'a pas été reconduit. Car avec 25% des voix, l'Etat ne pouvait pas prendre le risque, en désavouant le premier actionnaire de la SNCM, Transdev (66% du capital), d'être accusé de gérer de fait cette société à la dérive.

La situation n'était pas gagnée à l'avance pour Transdev.

Au Conseil de surveillance, la société ne pouvait compter que 6 de ses 7 voix, l'un de ses représentants, Gérard Couturier, président du conseil de survellance, s'étant positonné pour Marc Dufour. Il lui fallait donc bénéficier du soutien des 3 voix de l'Etat face aux 4 voix restantes des salariés. Au final, l'abstention de l'Etat lui a donc permis de reprendre les commandes de sa filiale.

=> autres articles sur la SNCM

Rappelons qu'avant les Municipales, Marc Dufour avait tenu tête à Transdev, avec succès, mais ce combat n'était en fait qu'un baroud d'honneur pour celui qui était bien le seul à croire à son plan de relance !

Car devant la situation inextriquable dans laquelle se trouve la compagnie, son pronostic vital est engagé depuis bien longtemps. Ainsi, le plan d'acquisition de nouveaux ferries n'a pas lassé de faire jaser toue la profession, tout comme une vente à un armateur norvégien, dont on se demande toujours ce qu'il voudrait bien aller faire dans cette galère !

Aujourd'hui, Transdev indique que l'avenir de la SNCM ne passe pas par une liquidation.

Une déclaration tout à son honneur mais qui pèse bien peu face à la réalité des chiffres : 130 millions d'euros de dette due à Transdev, une exploitation chroniquement déficitaire, une qualité de service médiocre, une flotte ancienne et 440 millions de subventions indues à rembourser à l'Etat, suite à une décision de la justice européenne.

=> toute l'actualité maritime sur ActuNautique.com

Partager cet article

Commenter cet article

Jo 14/05/2014 08:30

un peu plus d'information sur le sujet
http://www.bakchich.info/societe/2014/05/04/sncm-revelations-sur-un-naufrage-detat-63311

Les liaisons maritimes Continent - Corse sont fortement subventionnées par l'Etat et tout le monde se gave. Corsica Ferries arrive même à récolter une bonne partie de ces subventions qui finissent en Suisse ....
Ca fait toujours plaisir de voir nos impôts partir en fumée à droite et à gauche .....