ActuNautique.com

Un marché de 200 millions d'euros pour le chantier naval CMN de Cherbourg (50)

chantier-CMN-constructions-mecaniques-de-normandie.JPG

 

Le chantier français vient de remplir son plan de charge pour deux ans.

 

Construire des bateaux en France, comme le montre avec panache le chantier naval CMN (Constructions Mécaniques de normandie) appartenant à l'homme d'affaires Iskandar Safa.

 

Dans le cadre d'un marché bien plus vaste que vient de rafler la groupe Safa avec le Mozambique et qui alimentera également ses chantiers allemand et d'Abou Dabi, le chantier cherbourgeois a récupéré pour sa part la construction de trente deux navires, soit un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros.

 

Hier à Cherbourg, pour l'annonce de ce marché, une guest star avait fait le déplacement, à savoir le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg. 

 

Parmi les trente deux navires commandés par le Mozambique au chantier CMN, notons en particulier 24 chalutiers et 3 patrouilleurs de haute mer de 32 mètres. 

 

L'activité courante du chantier CMN s'établit bon an, mal an, entre 50 et 100 millions d'euros. autant dire que l'annonce de ce marché a mis du baume au coeur des 350 salariés du chantier et de ses sous-traitants. 

 

Ce marché permet à la société CMN de se positionner comme le premier constructeur de chalutiers français, sachant qu'il est positionné tant sur le marché naval (militaire, pêche, servitude), que sur la construction de yachts, qu'il s'agisse de motor yachts ou de voiliers.

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article