ActuNautique.com

Un paquebot fantôme à la dérive dans l'Atlantique

Un paquebot promis à la démolition a brisé sa remorque et dérive depuis lors dans l'Atlantique...

 

Mais où est donc passé le Lyubov Orlova ? Et d'ailleurs qui s'en soucie ? Telle est la question et l'appel lancés par l'association Robin des Bois, association qui dénonce le risque majeur pour la navigation occasionné par ce bateau fantôme, qui appelle les autorités canadiennes à prendre leurs responsabilités.

 

Depuis 3 semaines, ce paquebot d'origine russe, promis à la démolition, en route pour la République Domicaine où il devait être démoli, a disparu, après avoir cassé sa remorque.

 

lyubov-orlova.JPG

 

Selon l'association, la responsabilité des autorités canadiennes dans ce dossier est totale.

 

Tout d'abord parce que la Canada est le dernier état détenteur du paquebot, paquebot qui était jusqu'à son abandon, utilisé pour des croisières en Arctique. Ensuite, parce que la remorque du navire aurait cassé dans les eaux territoriales canadiennes. Enfin, parce que le remorqueur utilisé, le Charlene Hunt, un vieux rafiot de 1962, ne serait absolument pas conforme et ne permettrait pas des remorquages transocéaniques. Le Charlene Hunt est d'ailleurs depuis lors bloqué pour des problèmes de conformité par les autorités canadiennes.

 

Battant pavillon des Iles Cook, le Lyubov Orlova a été vendu par un courtier canadien à un homme d'affaires canadien, d'origine iranienne, actif en République Dominicaine.

 

Les autorités canadiennes se retranchent derrière le fait que la remorque aurait cédé dans les eaux internationales pour décliner toute action sur ce dossier.

 

=> autres aticles sur le Lyubov Orlova

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article