ActuNautique.com

Un vieux gréement norvégien sombre en Mer Baltique

Wyvern.JPG

 

Le Wyvern, un vieux gréement norvégien construit en 1897 et immatriculé à Stavanger, a sombré hier jeudi 11 juillet en Mer Baltique, entre les iles de Gotland et d'Öland.

 

L'accident, rarissime, est survenu alors que le deux mâts norvégien de 60 pieds  avec 10 équipiers à son bord, participait à une course de bateaux anciens, la Tall Ship Race, qui a lieu en Mer Baltique, entre les villes d'Aahrus, d'Helsinki, de Riga et de Szczecin. 

 

A 5h21 hier, le Wyvern a lancé un Mayday, indiquant qu'il prenait l'eau. Aussitôt alertées, les autorités suédoises ont envoyé deux hélicoptères des ports de Rönneby (Bleckinge) et de Visby, tandis que deux vedettes de sauvetage prenaient la mer et que de nombreux navires croisant dans les parages se déroutaient pour porter assistance au navire en difficulté.

 

5 des membres d'équipage ont pu être hélitreuillés à 6h42 et l'ensemble de l'équipage évacué à 8h00 avant d'être conduit à Kalmar. A 9h37, le Wyvern a définitivement sombré. Les conditions de mer étaient difficiles, avec des vagues de 3 à 4 mètres.

 

sauvetage-Suede.JPG

 

Le drame s'est noué quand le Wyvern a sombré, après l'évacuation de son équipage, quand les vedettes sur place ont tenté de récupérer 3 personnes qui restaient à bord du voilier, non pas des membres de son équipage, mais de l'équipage d'un vieux gréement néerlandais, le Wylde Swan, qui avaient gagné le bord du Wyvern, afin de tenter de pomper l'eau et d'éviter le naufrage.

 

Deux des membres d'équipage du Wylde Swan ont pu être récupérées par les vedettes de sauvetage avant que d'être évacuées par hélicoptère, tandis que la troisière, qui portait cependant une veste de flottabilité intégrée, n'a pu être localisée. Les recherches ont stoppé à 12h37. Il semble selon les premières données de l'enquête que la personne manquante s'était attachée au gréement du navire, pour éviter d'être emporté par une déferlante, quand le Wyvern a sombré.

 

Les responsables du Musée Maritime de Stavanger ne comprennent pas les causes de ce drame, l'état du Wyvern n'étant pas mis en doute, ayant totalement été rénové, et le navire ayant connu des conditions de mer bien plus difficiles que celles qu'il a rencontrées hier en Baltique.

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article