ActuNautique.com

Verbatim - faire de la voile "au féminin" demande d'être plus technique

"Je suis une "petite nana" et j'ai été confronté à un vrai problème lors d'un stage niveau 1 ou je débutais et ou je n'ai pas pu barrer car les voiles étaient mal établies... Cette semaine, j'ai beaucoup appris avec un chef de bord femme et son second , une femme aussi des techniques de la voile "au féminin" et comment adapter les manœuvres a notre force... J'ai appris comment hisser une GV à la volée, comment cuisiner et manger tranquille "a la cape" et comment prendre des ris soit en affalant la GV, soit en se mettant a la cape pour éviter le coté "trop sportif" de la prise de ris par gros temps, comment descendre sur le catway sans se blesser, et comment régler les voiles pour que le bateau ne soit pas trop ardant ( et donc reste manœuvrant)... Conclusion, si une femme ne peut pas barrer, ce n'est pas qu'elle manque de force, c'est tout simplement que les voiles sont mal réglées... Faire de la voile "au féminin" demande d'être plus technique, d'acquérir le bon geste et d'encore plus travailler, mais ça c'est très intéressant..."

 

Maeva Reynier - une voileuse débutante qui prépare un très long voyage sur un voilier...

Partager cet article

Commenter cet article

Renaud Moniteur de Voile 11/03/2013 12:12

Tous les exemples sont bons, mais QUEL EST LE RAPPORT avec le sexe ?
- Regarde ce que tu fais
- Si ça force, c'est qu'on fait mal
- Il faut pouvoir barrer à deux doigts (ou presque)
- Une voile bien réglée, c'est une voile que tu trouve "belle"
...
Tous ces préceptes, je les enseigne le plus tôt possible, et même aux hommes ! Personne n'est assez fort pour les forces qui entrent en jeu sur un voilier. Pas même un gros bourrin macho.

Ton "naviguer au féminin" implique un "naviguer au masculin" qui signifierait qu'il est normal de se casser le dos sur un winch, un winch qu'on utiliserait d'ailleurs sur une drosse d'enrouleur,
que se faire plaisir à la barre, c'est passer son temps à abattre parce qu'on a surbordé la GV, parce que l'écoute de GV, c'est comme un accélérateur, etc.

Tu as compris beaucoup de choses lors de ce stage, mais pas à "faire de la voile au féminin".
Au passage, bravo à cette CdB/Monitrice !

François Anrès 09/03/2013 10:32

Réponse à "voile au féminin":
A trop vouloir stigmatiser, on atteint l'objectif inverse. Dommage que nous ne soyons que de gros cons et que vous soyez si belles et intelligentes!