ActuNautique.com

Verbatim - les vendeurs de semi-rigides me proposent des motorisations trop puissantes

nicolas venance - redacteur en chef actunautiqueDans les allées du Grand Pavois 2012, ActuNautique a rencontré Jacques, un plaisancier habitant Lesparre (33) et qui navigue depuis Port Médoc.

 

Passionné de pêche, Jacques nous explique son désappointement quant aux discours des vendeurs de semi-rigides, lui qui recherche un bateau avant tout économique pour ses parties de pêche.

 

"J'ai une vedette Arcoa de 5,70m et un moteur 3l de 135cv essence. Je suis aujourd'hui sur le Grand Pavois parce que je recherche un semi-rigide avec un moteur économique, 50 à 60 cv, pas plus. Mon bateau est ancien, 1968 et son moteur de 2002, refait à neuf. Pour nous, les parties de pêche débutent à 7-8h00 du matin pour finir vers 18h00. Une journée de pêche me revient aujourd'hui à 150 euros d'essence ! Je recherche un semi-rigide pour pouvoir le sortir. A mon âge, je vais bientôt arrêter et un bateau transportable sera plus pratique pour les enfants. Actuellement, les frais de port me coûtent près de 2000 euros par an, sans compter les assurances et tout ça ! Un moteur 50-60cv me conviendrait parfaitement. C'est ce que m'ont conseillé des gars du coin là bas, notamment un qui a un 5,20m. Je suis un peu désappointé par les vendeurs de semi-rigides qui me proposent tous des motorisations beaucoup trop importantes. des 115, 130 cv. Moi, ça ne m'intéresse pas ! Je ne fais pas le beau avec mon bateau !!"

 

grand-pavois.JPG


N. Venance

Partager cet article

Commenter cet article