ActuNautique.com

Victoire et record pour FenêtréA-Cardinal dans la Transat Québec Saint-Malo

Ils étaient attendus hier soir mais la météo en a décidé autrement.

 

Après une ultime nuit à batailler dans les petits airs le long des côtes bretonnes, Erwan Le Roux et ses hommes ont finalement coupé la ligne d'arrivée de la Transat Québec Saint-Malo à 7 heures 56 minutes et 05 secondes devant les remparts de la cité corsaire.

 

Le Team FenêtréA-Cardinal s'adjuge ainsi la victoire sur cette huitième édition de l'épreuve et pulvérise le temps de référence avec un chrono de 9 jours 14 heures 21 minutes et 05 secondes, contre 11 jours 3 heures 19 minutes pour Franck-Yves Escoffier en 2008. Avec cette superbe victoire, le skipper morbihannais, Yvon Cardinal, Matthieu Souben et Antoine Carpentier entrent dans l'histoire de cette grande course et ouvrent une page heureuse pour FenêtréA et Cardinal.

 

Fenetrea-Cardinal-2.JPG

 

C'est dimanche 22 juillet dernier que les eaux du Saint-Laurent libéraient la flotte de l'édition 2012 de la Transat Québec Saint-Malo pour une bataille prometteuse.

 

Annoncé comme le grand favori de ce rendez-vous, Erwan Le Roux entendait bien honorer son statut en s'imposant sur l'Atlantique, avec l'art et la manière, visant ainsi un nouveau temps de référence et une belle entrée en jeu pour sa première course océanique à la barre de son nouveau trimaran FenêtréA-Cardinal.

 

Dans des conditions idéales, la navigation sur le célèbre fleuve offrait une mise en jambes parfaite, avant que la météo ne vienne cueillir à froid les marins : "Le départ s'est fait dans de la brise avec du très beau temps. Toute la descente du Saint-Laurent a été exceptionnelle. Après ça s'est un peu gâté parce qu'on est sorti au près dans des conditions de vent raisonnables mais dans une mer désordonnée. Le bateau a beaucoup souffert et l'équipage aussi. On a eu du mal à s'amariner, à s'alimenter correctement. Le plafond nuageux était très bas, l'humidité à 100%. On a été tout de suite trempé et ça a duré neuf jours. Quand on a des conditions comme ça au départ, ce n'est jamais simple pour la suite. On a su trouver ensuite le bon rythme, une fois qu'on a passé Saint-Pierre".

 

Aux prises avec une dépression bien décidée à les garder dans ses filets, les hommes de FenêtréA-Cardinal souffraient du "chahut" permanent. Privilégiant la raison et la préservation de l'équipage et du bateau, ils faisaient alors le choix de lever le pied pour laisser passer le phénomène indélicat. 

 

Une dernière bulle entre la Baie de Saint-Brieuc et le Cotentin aura fait durer le plaisir pour garder FenêtréA-Cardinal une ultime nuit en mer, la plus belle diront les marins à l'arrivée.

 

En accostant à Saint-Malo ce matin, après 3 288 milles de course à la vitesse moyenne de 14,27 nœuds, Erwan Le Roux pouvait afficher le bonheur des grands jours : " Je suis satisfait d'avoir battu le record, d'avoir ramené le bateau en état de repartir. Ce sont plein de satisfactions mélangées. Retrouver la famille, les proches, tous les collaborateurs de FenêtréA et Cardinal. C'était une très belle expérience, tout le monde en ressort enrichi. Cette Transat Québec Saint-Malo est idéale pour nos bateaux, elle est faite pour ça. C'est exceptionnel, on passe dans des endroits magiques. Il faut que cette course perdure ".  

 

Cette victoire de FenêtréA-Cardinal sur la Transat Québec Saint-Malo est avant tout celle d'un Team et d'un équipage rodé composé d'Antoine Carpentier, Matthieu Souben et Yvon Cardinal.

 

Ce dernier disputait là sa toute première transatlantique, une expérience unique pour un bizuth hors normes en sa qualité de co-armateur du bateau. Sur les quais de Saint-Malo, le Président du Groupe Cardinal partageait l'enthousiasme d'un défi relevé haut la main : " En tant que néophyte, j'ai eu la chance de disputer ma première transatlantique sur un bateau de rêve. Rares sont les gens qui ont eu ce genre d'opportunité. Ce n'est surement pas grâce à moi que le bateau est arrivé ici premier, mais j'ai essayé d'œuvrer à ma manière en faisant partager l'évènement à tout le monde à terre et en prenant part à chaque évènement de cette course. C'était très riche. C'est le type d'expérience qui créé un lien très forts entre un sponsor et un skipper, un équipage. Il faudrait que tous les sponsors découvrent ça ! "

 

Après quelques jours d'un précieux repos, Erwan Le Roux et le Team FenêtréA-Cardinal retrouveront la régate pour des confrontations entre trois bouées avec toute la flotte des Multi50 cette fois-ci Rendez-vous à Saint-Quay-Portrieux pour le Trophée Prince de Bretagne du 24 au 26 août.

 

photo - Jean Marie Liot

Partager cet article

Commenter cet article