ActuNautique.com

Voies Navigables de France se distingue pour la protection de la biodiversité

Lors de la cérémonie des EUROPEAN BUSINESS AWARDS FOR THE ENVIRONMENT, organisée par  la Commission européenne le 24 mai à Bruxelles, la direction territoriale Nord-Est de VNF (Voies Navigables de France) a été récompensée pour son travail dans le domaine environnemental. 

 

Nominé dans la catégorie biodiversité, pour ses techniques écologiques et végétales de restauration des berges, VNF a été classé dans le peloton de tête des 3 premiers lauréats. 

 

Cette distinction est d’autant plus honorifique que la direction territoriale de VNF s’est démarquée des 62 candidatures de la toute nouvelle catégorie « biodiversité ». Celle-ci récompense en effet les entreprises ayant contribué, de manière remarquable, à l’objectif visant à enrayer la diminution de la biodiversité et à soutenir la préservation des écosystèmes. 

 

L’occasion de valoriser, une fois encore, le travail réalisé par les équipes de VNF, et tout particulièrement la direction du Nord-Est, qui se voit ainsi récompensée 7 ans après l’obtention de sa première certification environnementale. 

 

vegetalisation-berges-canaux-par-VNF.JPG

 

La structure même de la voie d’eau lui confère une particularité très singulière, puisqu'elle est à la fois une infrastructure de transport et un milieu vivant.  Le développement du transport fluvial est donc intimement lié à la préservation de la ressource aquatique et des écosystèmes liés au canal.  

 

VNF expérimente depuis une dizaine d'années une démarche d'ingénierie écologique basée sur le recours aux techniques végétales pour la restauration des berges de canaux et de rivières.  

 

Le Prix récompense les techniques végétales de restauration des berges des voies navigables. Ce procédé vise à reproduire les caractéristiques d'une berge naturelle, mais aussi à  favoriser les continuités écologiques en rétablissant des connexions entre les milieux aquatique et terrestredans la logique des trames verte et bleue. 

 

S'appuyant sur la qualité d'enracinement des plantes pour stabiliser la berge, il permet de remplacer les procédés classiques (palplanches en acier, béton) par des matériaux naturels et renouvelables (bois, géotextiles de coco et végétaux).  

 

En outre, afin d'améliorer le retour d'expérience sur la performance environnementale de ces techniques et de développer les compétences de ses personnels, VNF a inscrit cette expérimentation sur les techniques végétales dans une démarche de management environnemental. Elle a acquis depuis une véritable reconnaissance nationale sur la maîtrise de cette pratique innovante et prometteuse.

 

A noter que VNF a signé en 2008 la charte des entreprises et établissements publics pour un développement durable et a adhéré en 2011 à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité. 

 

Partager cet article

Commenter cet article