ActuNautique.com

Volvo Ocean Race - Groupama arrive 3ème au Brésil

Ce n’est pas seulement une troisième place, ce n’est pas seulement un bateau au mât trop court qui est arrivé au Brésil à 13h58'45'' UTC. En montant sur le podium de l’étape 5 sous gréement de fortune, Groupama vient d’écrire une page à part dans l’histoire de la Volvo Ocean Race.

 

Ils sont enfin arrivés : à cinq nœuds de vitesse, dans une faible brise brésilienne, devant un millier de personnes.

 

Groupama-4-au-Bresil.JPG

 

Sous gréement de fortune, après 23j 12h 58min et 44 sec de course, après 6700 milles entre Auckland et Itajaí.  Les Français ont été magistraux dans le Grand Sud. Ils sont passés en tête au Cap Horn, ont été solides face à PUMA le long de l’Amérique latine. 

 

Puis le 4 avril, ils ont été frappés par la casse de leur mât sous la première barre de flèches. Les hommes de Franck Cammas se sont alors arrêtés à Punta del Este où ils ont préparé un gréement de fortune. Moins de 48 heures plus tard, ils repartaient. 

 

Et à 13h58'45'' UTC hier, ils prenaient la troisième place et les 20 points correspondants sur cette étape.

 

Franck-Cammas-au-Bresil.JPG

 

"Nous nous sommes toujours concentrés sur la victoire," a commenté Franck Cammas une fois arrivé au ponton. "Mais quand nous avons démâté, nous avons rapidement dû changer de stratégie. Les gars ont tous fait un boulot fantastique et je suis très content de notre podium. L’ambiance entre nous est très bonne et on est encore à fond dans la course. Le bateau était très solide et stable dans le Grand Sud. Il y avait beaucoup de chocs ; on décollait des vagues. Tout allait bien au Cap Horn et là, on a été surpris quand on a cassé le gréement. C’était surprenant parce qu’il n’y avait pas vraiment de problèmes avec la mer. Mais c’est le sport, c’est pour ça qu’on fait ça."

 

Troisième après PUMA Ocean Racing, vainqueur de l’étape, et Telefónica, deuxième, tous deux arrivés vendredi, Groupama sailing team a désormais 127 points et est deuxième au général. Ils sont 20 points derrière les Espagnols, mais creusent leur avance sur CAMPER, qui devrait finir cette étape en quatrième position. 

 

"C’était très difficile d’arriver ici après avoir mené cette étape pendant si longtemps," a enfin ajouté Cammas pendant la remise des prix à Itajaí. "Ce n’est pas comme ça qu’on espérait arriver il y a une semaine, mais on est très contents d’arriver en troisième place. On pousse encore, il reste encore la moitié de la course. On sera là jusqu’à la fin."

 

Partager cet article

Commenter cet article