ActuNautique.com

Volvo Ocean Race - Groupama triomphe à Lorient

À 13:31:02 HF, Groupama sailing team franchit la ligne d’arrivée sous un bon crachin et un ciel gris, dans 15 noeuds de vent et une mer agitée. 

 

Le bateau skippé par Franck Cammas prend 30 points et conforte sa première place au classement général provisoire de la Volvo Ocean Race 2011-12, à trois semaines de la fin de la course. Il boucle une étape entre Portugal et France marquée par un anticyclone des Açores compliqué et une dépression très, très rude en Atlantique nord.

 

"On arrive après une super étape, très compliquée, après une dernière nuit terrible," confie Franck Cammas au port. "Les autres ont un peu craqué mais on n’a pas lâché le morceau."

 

groupama-a-lorient.JPG
 

 

Ils ont réparé leur grand-voile bloquée lors d’une prise de ris mercredi soir en envoyant le numéro un, Brad Marsh, dans le mât en pleine nuit. Ils ont gardé le spi toute la nuit de jeudi à vendredi, dans 45 nœuds de vent et des creux de cinq, six, sept mètres.

 

"C’était bien pire que le Cap Horn car on s’est retrouvés tous ensemble à 20 heures de l’arrivée et on ne pouvait pas vraiment lever le pied. On a vraiment fait les bourrins hier soir. C’est passé mais c’était super chaud. "
 

 

Il parle d’un empannage dans une quarantaine de nœuds hier, "très, très chaud," félicite son équipage qui a "très bien travaillé et est de plus en plus appliqué."  Il souffle et lève les yeux : les pontons de la base des sous-marins sont noirs de monde. Le plan d’eau était couvert de zodiacs et de bateaux spectateurs, pour accueillir l’équipage qui s’est entraîné deux ans ici. Il y avait même Sodebo et Pen Duick VI. Aujourd’hui, l’émotion est forte. 

 

"Forcément, c’est une étape qu’on rêvait de gagner au départ ! On s’approche de la fin de la course et on marque encore des points : tout ça va dans le bon sens."

 

Mais lorsqu’on lui demande quand est-ce qu’il croira à la victoire finale, Cammas répond du tac au tac : "quand on aura la coupe dans les mains, mais on n'en est pas là." CAMPER prend la deuxième place et PUMA la troisième. Telefónica, pénalisé par deux avaries de safran, est encore en mer en cinquième position, derrière Abu Dhabi Ocean Racing et devant Sanya. Ils sont tous attendus dans les prochaines heures à Lorient.

 

"Il faut admettre que Groupama est bien placé maintenant," reconnaît le dauphin du jour, Chris Nicholson, skipper de CAMPER. "Leur programme est impressionnant, ils ont une bonne vitesse et une belle tactique. J’aime bien la façon dont ils foncent, une fois au large."

Partager cet article

Commenter cet article