ActuNautique.com

Volvo Ocean Race - Telefonica vient de perdre ses chances de victoire

En une nuit, Telefónica est passé de la première à la cinquième place. À quelques heures de l’arrivée à Lorient, en Bretagne, les Espagnols souffrent d’une nouvelle avarie de safran qui les contraint à ralentir.

 

"Plus de deux ans viennent de disparaître en quelques minutes. Maintenant, je serai juste content de finir sans plus de complications." déclare Iker Martinez.

 

À 04h UTC ce matin, l’équipage d’Iker Martínez pointe en cinquième position, 60 milles derrière le leader actuel, Groupama sailing team.

 

 telefonica-copie-1.JPG

 

Pour les Français, une triomphante victoire se dessine à la maison. L'étape des Espagnols est moins heureuse : ils souffrent d’une nouvelle avarie de safran. 

 

Les hommes d’Iker Martínez avaient déjà cassé et remplacé l’un de leurs safrans hier, et avaient réussi à réparer dans 25 nœuds de vent pour revenir en tête dans la soirée. À 22h UTC, après avoir empanné. ils étaient encore premiers, un mille devant Groupama. Mais depuis, ils ont également endommagé leur safran bâbord et abimé le safran de secours posé à tribord. Ils ont dû réduire la toile et perdu tout espoir de victoire sur cette étape 8.

 

"La situation à bord est normal, " poursuit Martínez juste après l’incident. " On navigue sans problème vers Lorient, à 12 nœuds. On doit prendre beaucoup de précautions parce qu’on n’a plus qu’un safran et qu’il est abimé. L’humeur à bord est ce qu’elle est dans ces circonstances. On vient de perdre toute chance de gagner la course autour du monde. Plus de deux ans viennent de disparaître en quelques minutes. Maintenant, je serai juste content de finir sans plus de complications."

Partager cet article

Commenter cet article