ActuNautique.com

Volvo Ocean Race - voie d'eau sur Groupama à 70 miles d'Auckland

70 milles de l’arrivée, une centaine de milles devant leurs concurrents, Groupama 4 prend l’eau !

 

Les Français ont découvert une voie d’eau à l’étrave le long de la côte est néo-zélandaise. Tout va bien à bord, le bateau est désormais séché et fait toujours route vers l'arrivée. 

 

Groupama-4-vers-Auckland.JPG

 

Yann Riou, équipier média, Groupama sailing team précise sur ActuNautique : "Cette fois ci, si on ne coule pas, on gagne !!! Pendant quelques minutes, on s’est demandés si ça ne pouvait pas arriver … Erwan, à la barre, sent que le bateau a tendance à piquer du nez … Au même moment, Martin Krite, qui a la même sensation, descend pour inspecter l’avant. Et c’est en ouvrant la cloison étanche qu’il s’aperçoit qu’elle est remplie au deux tiers d’eau. Ce qui doit représenter en gros 1,5 tonnes d’eau !

 

On organise la vidange ! Toutes les pompes, seaux et écopes ainsi que la plupart des hommes sont réquisitionnés. Au bout de quelques minutes, on s’aperçoit que le niveau d’eau baisse. Soulagement.

 

Par contre, l’eau se mélange aux poubelles de ces trois dernières semaines, stockées dans le coin. Ce qui ne facilite pas le travail des pompes. Après inspection de Martin et Brad, il semble que la fuite vienne d’une ouverture près de l’étrave, à priori causée par un délaminage. Il faut dire qu’elle a reçu, l’étrave, entre le près en mer de Chine, et les trois derniers jours. Souvent, on se demandait comment tout pouvait tenir … 

 

Heureusement, la fuite peut être isolée du reste du bateau en fermant la crash-box. Après pas loin de deux heures de travail, on se retrouve de nouveau avec un bateau à peu près sec et des poubelles rangées et isolées.

 

Le vent adonne légèrement, le Groupama 4 accélère. On est à 70 milles d’Auckland..."

 

photo - IAN ROMAN/Volvo Ocean Race

Partager cet article

Commenter cet article