ActuNautique.com

Yachting - le chantier italien Ferretti ferme son site historique de Forli

ferretti.JPG

 

Un mouvement de grève vient d'être lancé à l'appel de l'intersyndicale.

 

En difficulté, le constructeur italien de yachts Ferretti, propriété du groupe chinois Weichai, par ailleurs propriétaire des moteurs marins Baudouin, a annoncé le 23 janvier dernier, à l'occasion d'une réunion extraordinaire, la fermeture de son site historique de Forli, et la mise en oeuvre d'un plan de restructuration au terme duquel 50 emplois seront supprimés.

 

Après un premier temps de flottement, pendant lequel les syndicats pensaient pouvoir faire revenir la direction sur sa décision, il s'avère que celle-ci a confirmé début février cette fermeture, déclenchant un mouvement de grève de 4h00, ce jour, sur les différents sites du groupe, Forli, La Spezia, Cattolica, Ancona, Mondolfo, Sarnico, à l'appel des syndicats illea-CGIL, FILCA-CISL-UIL Feneal.

 

Propriétaire de marques prestigieuses telles Ferretti, Pershing, Itama, Bertram, Riva, Mochi Craft, et CRN, le groupe Ferretti traverse de grosses difficultés depuis le début de la crise de 2008. Sa reprise par un conglomérat chinois lui a pour le moment permis d'éviter le pire, mais il semble que désormais, l'heure du redimensionnement ait sonné.

 

Le site de Forli, qui emploie 200 salariés, est spécialisé dans la constructions de petites et moyennes unités en composite, le segment le plus touché actuellement par la chute du marché.

 

Sur les 200 salariés du chantier, 200 seraient redéployés sur d'autres usines du grope et 50 licenciés. En 2013, le groupe Ferretti a accusé une perte de 35 millions d'euros. La restructuration présentée doit permettre à terme de faire économiser 5 millions d'euros par an à la société.

 

=> autres articles sur Ferretti
=> toute l'actauluté économique du yachting et du nautisme
=> toute l'actualité du yachting 

 

Partager cet article

Commenter cet article