ActuNautique.com

Flotte sous pavillon français - entrées et sorties de flotte en 2014-2015

Le Surville, qui vient tout juste d'entrer en flotte pour la compagnie Geogas - photo : GEOGAS

Le Surville, qui vient tout juste d'entrer en flotte pour la compagnie Geogas - photo : GEOGAS

Troisième et dernier volet de ce dossier : les prévisions d'entrées et de sortie de flotte en 2014-2015.

Flotte pétrolière sous pavillon français

Le secteur du vrac liquide comprend le marché du transport pétrolier et celui du gaz liquide (GPL et GNL). La flotte pétrolière compte 52 navires avec une jauge brute cumulée de plus de 2,2 millions d’UMS et une capacité d’emport de près de 3,8 millions de tonnes dont 8 VLCC7 qui entrent dans le cadre des obligations de pavillon relatives à la loi du 31 décembre 1992 portant réforme du régime pétrolier. Tous les navires de la flotte pétrolière française sont pourvus d’une double coque.

  • Les prévisions d’entrées

Le SURVILLE en janvier 2014 (RIF), second gazier (transporteurs de GPL) de GEOGAS. Construit en Corée du sud par HYUNDAI MIPO, il sera exploité en propriété. Il a, comme le VERRAZANE, une capacité d emport de 26 120 tonnes et 35 000 m3 de gaz. Un autre gazier plus petit (10 300 tonnes) serait prévu pour le second semestre 2014. Les deux très grands transporteurs de GPL (48 000 m3) commandés pour 2015 et 2016 en Corée navigueront a priori sous pavillon des Îles Marshall

  • Les prévisions de sorties

MAERSK TANKERS FRANCE devrait cesser son activité à la fin de cette année, ce qui entraînerait –sauf reprise­ la sortie de certains navires : les pétroliers MAERSK CLAIRE, MAERSK EDWARD, MAERSK ELLEN, MAERSK ELLIOT, MAERSK ETIENNE. Le MAERSK SANDRA sera lui repris sous pavillon français par EURONAV. Ces navires représentent 307 800 UMS, soit 516 510 tonnes de port en lourd qui pourraient quitter le pavillon français en 2014.

Flotte de Charge sous pavillon français

La flotte de charge compte 64 navires au 1er janvier 2014 pour un total de jauge brute de plus de 2,2 millions d’unités et une capacité d’emport de près de 2,3 millions de tonnes. 

  • Prévision de mouvements sur la flotte de charge

CMA CGM a commandé en propriété 19 porte­conteneurs dans les 3 années à venir, le  pavillonnement sous RIF ne semble pas être prévu. De même, 6 vraquiers  vont entrer en flotte en 2014 pour le groupe LDA, mais ces vraquiers ne seront a priori pas immatriculés sous pavillon français. En Polynésie, la Compagnie Polynésienne de Transports Maritimes attend la livraison début 2015, de l’Aranui V, un cargo mixte fret/passagers de 7 500 UMS. Ce navire aura une capacité de 170 EVP et pourra transporter 300 passagers. Il sera immatriculé sous registre polynésien. 

Flotte de Service Maritime sous pavillon français

La flotte de services maritimes compte 111 navires pour une jauge brute de près de 300 000 UMS.

Seuls sont comptabilisés les navires au cabotage international ou au long cours, qui  se répartissent en plusieurs catégories : navires  spécialisés (18 navires soit 153 131 UMS), dont les  câbliers  (10  navires), navires supports de travaux maritimes hors exploitation pétrolière  (4 navires) et navires   de   recherche   sismiques   (4   navires) ; les   navires   de   recherche   océanographique   (6   navires   qui   totalisent 13 110 UMS) ; les navires de services offshore (55 navires pour 100 300 UMS) ; les autres services maritimes, dragues, remorqueurs et navires de recherche océanographique en cabotage international (38 navires pour 43 815 UMS).

  • Prévisions de mouvements pour la flotte de services maritimes

Le BUFFALO et le HIPPO, pour Marine Énergie ont été immatriculés début 2014 au  RIF. Tous  deux  construits  en  1975  en Pologne.   Ce  sont  des  pousseurs soumis   à   la   concurrence   internationale   et   armés   au   cabotage   international immatriculés au RIF. Ils étaient exploités dans le domaine fluvial sous les noms de VAL D’EUROPE et VAL D’ANCENIS. Le TSM BREHAT, un remorqueur de 130 UMS est prévu être livré en septembre toujours sous la réserve de la détermination de son genre de navigation.

La série BOURBON ÉVOLUTION se poursuit avec sept navires supplémentaires dont   la  livraison   s’étend   d’août   2013   à   novembre   2014.   Le   BOURBON ÉVOLUTION 804   a   été   immatriculé   sous   pavillon   Luxembourg   (août   2013). Aucune   décision ne   semble   avoir   été   prise   quant   au   pavillonnement   des suivants. Ces sister­ships ont une jauge brute d’environ 6 100 UMS chacun.

Le BOURBON EXPLORER  501  débute une  série  de  20  navires  dont  la livraison s’étendra  jusqu’en  octobre  2014  au  rythme  de  deux  réceptions  par mois. Certains de ces navires seraient immatriculés sous RIF. Ces sister­ships ont une jauge brute de 3 200 UMS chacun. Arrivée du BOURBON ASTRID en août, navire AHTS de Bourbon, avec une jauge brute de 2 300 UMS. Il sera a priori immatriculé au RIF. Une augmentation de dix navires offshore et plus est envisageable si la suite de la série 800 est immatriculé sous RIF et sous réserve d’appartenir au genre de navigation du cabotage international. Bourbon continue son développement avec 245 navires de plus de 100 UMS et 43 navires en commande. Mais ces entrées ne bénéficieront pas forcément au pavillon français. En effet, douze navires neufs pour un tonnage de près de 24 000 UMS sont entrés en flotte au cours du second semestre 2013, mais aucun n’était immatriculé sous pavillon français.

Le PIERRE DE FERMAT,  câblier pour FT Marine, devrait entrer en flotte en 2014. Il aura une jauge de 8 488 UMS et a été commandé aux chantiers Braila (Roumanie).

La flotte de navires à passagers sous pavillon français

La flotte passagers compte  74  navires de plus de 100 UMSau 1er janvier 2014 pour près de 895000 unités de jauge brute et plus de 152 400  de tonnes de port en lourd. Par convention, ne sont pas pris en compte dans cette publication les navires effectuant une navigation côtière.

  • Prévisions de mouvements pour la flotte des navires à passagers

Quatre entrées seraient prévues, la quatrième étant hypothétique.

Le SEBASTIEN VAUBAN, devrait arriver en décembre pour le Conseil général de  Gironde.   Transbordeur   (roulier   passagers),   il   effectuera   des   traversées   sur  la Gironde avec 800 passagers et 40 véhicules. Il sera long de 60 m sur 13 m de large. Il est   en   cours   de   construction   en   France,   aux   chantiers   navals   SOCARENAM de Boulogne sur Mer. Il sera immatriculé au premier registre.

En 2015, arrivera un nouveau paquebot pour la compagnie du Ponant (UVEA marine services), LE LYRIAL. Comme ses aînés, il mesurera 142 m de long pour 18 m de   large. Avec   une   jauge   de   11.000   UMS,   il   disposera   de   132 cabines, pouvant accueillir 264 passagers. La coque est prévue pour permettre les navigations en zones polaires, offre développée par la Compagnie du Ponant. 

La Brittany Ferries annonce la commande pour 2016 aux chantiers navals STX de Saint­Nazaire, d’un ferry à propulsion au GNL. Il pourrait accueillir 2450 passagers, 650 voitures et 60 camions. Ce nouveau bateau remplacerait ainsi le Bretagne, plus ancien ferry de la flotte. Il semble toutefois que l'armateur ait du mal à en boucler le financement : lire notre article "inquiétudes pour le financement du nouveau ferry écolo de Britanny Ferries". (source : DGITM)

 

La Flotte de Commerce sous pavillon français au 1er janvier 2014

Volet 1 - présentation générale de la flotte sous pavillon français
 
Volet 2 - les mouvements au cours du second semestre 2013
 
Volet 3 - les prévisions d'entrées et de sorties de flotte en 2014-2015
 

Partager cette page