ActuNautique.com

Flotte sous pavillon français - les mouvements au second semestre 2013

Le CMA CGM Chopin a quitté le pavillon français en  août 2013. Toujours propriété du groupe, il navigue désormais sous pavillon  maltais. photo : CMA CGM

Le CMA CGM Chopin a quitté le pavillon français en  août 2013. Toujours propriété du groupe, il navigue désormais sous pavillon  maltais. photo : CMA CGM

Second volet de ce dossier : les mouvements de ce semestre ont surtout affecté la flotte pétrolière.

En effet, deux sorties et une entrée ont été enregistrées, ce qui porte la totalité de la flotte  pétrolière à 52 unités : 43 pétroliers ou transporteurs de produits pétroliers ou chimiques et 9 gaziers.

L’année 2012 avait été particulièrement rude pour la flotte pétrolière française,perdant 20,8% en effectif, 25,7% en jauge brute et 25,8% en capacité d’emport au 1er janvier 2013. Les évolutions 2013 sont restées orientées négativement : ­4,4% deseffectifs sur l’année, ­ 8,1% de la jauge brute et ­ 8,1% en TPL alors que la crisecontinue de toucher le transport du pétrole et les taux de fret des navires.

Contrairement à l’année 2012, l’année 2013 a été négative pour la flotte de charge qui comprend 64 unités (­7,3% depuis le 1er janvier 2013), représente 2 207 801 UMS en jauge brute (­ 5,8%) et 2 252 978 TPL en capacité d’emport (­ 12,1%).

La flotte de services maritimes a augmenté de 3,7% en nombre et de 6,3% en jauge brute.

La flotte des navires à passagers compte 74 navires (­ 1,3% depuis le 1er janvier 2013), avec 894 592 UMS (+ 3,39%) en jauge brute et 152 409 TPL (soit + 3,4%) en capacité d’emport. (source : DGITM)

 

La Flotte de Commerce sous pavillon français au 1er janvier 2014

Volet 1 - présentation générale de la flotte sous pavillon français
 
Volet 2 - les mouvements au cours du second semestre 2013
 
Volet 3 - les prévisions d'entrées et de sorties de flotte en 2014-2015
 

Partager cette page