Yachting Art Magazine

Le groupe Brunswick se sépare de son activité fitness et se recentre sur le nautisme... et des acquisitions ?

Le groupe américain Brunswick, leader mondial du marché de la plaisance et du nautisme, a annoncé la cession prochaine de son activité fitness, afin de se recentrer sur le nautisme. 

Le groupe Brunswick se sépare de son activité fitness et se recentre sur le nautisme... et des acquisitions ?
Le groupe Brunswick se sépare de son activité fitness et se recentre sur le nautisme... et des acquisitions ?

Le groupe Brunswick (Mercury, Boston Whaler, Quicksilver, Sea Ray, Valiant…) a annoncé la cession de son activité fitness au fonds d’investissement privé KPS Capital Partners. 

Après cette transaction au comptant qui devrait se finaliser au second semestre 2019, le groupe Brunswick sera entièrement tourné vers le monde maritime et la plaisance (bateaux, motorisations et services). 

Pour David Foulkes, PDG de Brunswick : « Avec la vente de l’activité fitness, nous développons notre spécialisation sur la formidable plate-forme marine de Brunswick. »

« Nous allons travailler avec la direction à court terme pour préciser nos plans de déploiement du capital généré par cette transaction, afin d’améliorer les retours des actionnaires. Les options probables comprennent le rachat d'actions, l'accélération du désendettement prévu et le déploiement de capitaux additionnels pour les fusions acquisitions. »

Le montant de cette cession serait compris entre 455 et 465 millions de dollars, au terme d'un process de closing prévu au second semestre.

450 millions de rachat d'actions

En parallèle à cette annonce de recentrage d'activité, Brunswick a lancé un programme de rachat de ses propres actions de 450 millions de dollars, qui permettra de conforter la position de ses actionnaires, et a annoncé prévoir de réduire sa dette de 150 millions de dollars cette année.

Brunswick, leader mondial de la plaisance

Si l'on s'intéresse à l'activité marine de Brunswick, celle-ci représente un chiffre d'affaires de 4 milliards de dollars en 2018.

Cas unique sur le marché, Brunswick est positionné tant sur le marché de la construction de bateaux de plaisance (Quicksilver, Boston-Whaler, Bayliner, Sea-Ray...), que sur celui des moteurs inboard et hors-bord (Mercruiser, Mercury), et des consommable, pièces et équipements. Sur ce marché, Brunswick est le concurrent direct du groupe français Alliance Marine.

Des marchés générant un cash flow régulier, très complémentaire de la saisonnalité à laquelle la construction de bateaux de plaisance est soumise.

Parmi les investissements - acquisitions - envisagés, un nom circule avec insistance actuellement, à savoir celui du chantier polonais Galeon, dont la majorité des 150 millions d'euros de chiffre d'affaires est actuellement réalisé... en Amérique du Nord.

Partager cet article