ActuNautique.com

Le Bali 4.3 révolutionne le marché des voiliers catamarans

Le Bali 4.3 révolutionne le marché des voiliers catamarans
Le Bali 4.3 révolutionne le marché des voiliers catamaransLe Bali 4.3 révolutionne le marché des voiliers catamarans
Le Bali 4.3 révolutionne le marché des voiliers catamaransLe Bali 4.3 révolutionne le marché des voiliers catamaransLe Bali 4.3 révolutionne le marché des voiliers catamarans

Le succès de visitorat rencontré par le Bali 4.3, le dernier né du chantier français Catana, sur le BOOT de Düsseldorf, semblait être à l'égal à la révolution apportée par ce modèle sur le marché, en terme de polyvalence et de modularité.

S'il est un stand qui ne désemplissait pas sur le Boot, avec des prises de rendez-vous du matin pour la fin de journée, c'était ben celui du stand Catana Bali, qui présentait le dernier-né du chantier, le Bali 4.3.

Cyrille Tricot, directeur des ventes de Catana Group nous présente ce modèle qui rafraîchit le segment des voiliers catamarans.

Cyrille Tricot, le Bali 4.3 avait fait le buzz à Paris, lors de sa première présentation. Au vu de la file devant votre stand de Düsseldorf, il semble que le whaou effect fonctionne toujours aussi bien, non ?

Cyrill Tricot - Effectivement, le BALI 4.3 rencontre le même succès à Düsseldorf qu'à Paris, et cela nous fait chaud au coeur. 

Le Bali 4.3 n'est pas un énième catamaran familial. Quel est le postulat sur lequel vous avez basé le développement de ce modèle très innovant ?

Cyrille Tricot - Pour le Bali 4.3, on est parti du fait que sur un bateau, on est soit dans le carré, soit dans le cockpit, mais jamais aux deux endroits en même temps ! Ce postulat nous a conduit à imaginer un catamaran où l'on est à la fois dans le carré et dans le cockpit ! Nous avons aussi souhaité offrir un bateau qui dispose d'un maxmum de volume, dans un minimum d'encombrement. C'est pourquoi nous proposons un concept totalement différent de ce qui existe par ailleurs, en éliminant les poutres avant et les poutres arrières, consommatrices de volume, pour les remplacer par une plateforme hyperrigide.

Comment se caractrise l'aménagement du Bali 4.3 ?

Cyrille Tricot - On accède au bateau par une porte arrière oscillo-basculante, qui vient complètement fermer le bateau si on le souhaite, et qui permet de proposer un carré immense, digne d'un  50 pieds. A l'avant du carré, on dispose d'un baie coulissante vers le bas qui permet de parfaitement réguler la ventilation, selon les besoins. Si on le souhaite, on peut ouvrir la porte arrière qui disparait au niveau du toit du roof, et le carré se transforme en un immense cockpit, un lieu de vie particulièrement agréable, ou personne ne se sent relégué loin des autres !

Autre point unique du Bali 4.3, le vrai cockpit avant, que vous êtes les seuls à proposer !

Cyrille Tricot - Le cockpit avant est une vrae innovation, au même titre que notre porte arrière oscillo-basculante. Il permet de créer un vrai espace de vie supplémentaire, en complément du flybridge, qui améliore de surcroît le passage à la vague, en cas de besoin, notre carène étant planante !

Avec le Bali 4.3, vous affichez de grandes ambitions. Quelles sont-elles ?

Cyrille Tricot - Le Bali 4.3 est clairement un bateau de volume pour notre chantier, qui s'adresse tant aux compagnies de charters souhaitant pouvoir disposer d'un modèle enfin polyvalent, dans un emcombrement réduit, qu'à une clientèle de particuliers que n'adressait pas notre chantier, nos Catana étant des unité de luxe, très exclusives, forcément plus onéreuses. En terme de prix, le Bali 4.3 est calé sur des unités telles l'Helia 44 de Fountaine Pajot ou le Lagoon 450. 

Quelques chiffres depuis le lancement de la gamme Bali ?

Cyrille Tricot - Depuis le lancement de la gamme Bali à Cannes, nous avons déjà vendu 10 bateaux, entre le 4.5 et le tout nouveu 4.3 ! Il faut savoir qu'il y a 8 moi, le Bali 4.3 n'était qu'une vue de l'esprit ! 

Quelles évolutions de gamme à venir ?

Cyrille Tricot - Nous allons lancer le Bali 4.3 MY, à savoir unmotoryacht, un segment de marché très prometteur, et nous planchons désormais sur le Bali 4.0 qui nous permettra d'élargir encore notre clientèle sur un marché à gros potentel là aussi, sur lequel l'offre produit est assez basique.


=> toute l'actualité du Boot Düsseldorf
 

Partager cet article

Commenter cet article