Yachting Art Magazine

Les Sauveteurs en Mer SNSM en vedette lors du Festival Ciné Salé du Havre

Les Sauveteurs en Mer SNSM en vedette lors du Festival Ciné Salé du Havre

Pour ses 50 ans, la SNSM, Grande Cause Nationale 2017, est mise en avant lors du festival annuel CINÉ SALÉ qui se déroulera au Havre du 18 au 22 octobre 2017. Plusieurs films sur le sauvetage en mer seront diffusés, 8 films faisant partie de la section « Le secours en mer, avec la SNSM et ses 50 bougies ».

Le 20 octobre, Philippe Héral, vice-président de la SNSM, interviendra lors du Grand débat « La mer, des reflets d'argent » (20 octobre, 16h00 - grand amphithéâtre de l'ENSM - 10 quai Frissard), et une soirée est organisée au profit de la station SNSM du Havre.

Ce débat  qui a pour thème cette année « La mer, des reflets d'argent» abordera les sujets suivants :

  • La mer : richesses actuelles et futures
  • Pour ou contre la gratuité du sauvetage en mer
  • Comment pérenniser le modèle économique de la SNSM.

Jean Glavany, navigateur et ancien ministre, Philippe Héral, vice-président de la SNSM et Frédéric Moncany de Saint Aignan, président du Cluster maritime français y interviendront.

Une soirée spéciale SNSM organisée au profit de la station de sauvetage SNSM du Havre

Cette soirée démarrera avec une projection de The Finest Hours, le vendredi 20 octobre à 20h au Théâtre de l'Hôtel de Ville, en présence de Philippe Héral et de Philippe Valetoux, président de la station de sauvetage SNSM du Havre. Cette diffusion sera suivie d'un pot de l'amitié aux environs de 22h30.

The Finest Hours, de Craig Gillespie - 1h57 - États-Unis - 2016
 
"L'histoire est véridique : le 18 février 1952, l'une des pires tempêtes qu'ait jamais connu la côte est des États-Unis s'abat sur la Nouvelle-Angleterre, détruisant tout sur son passage, y compris le SS Pendleton, un pétrolier de cent cinquante mètres littéralement brisé en deux.
Le responsable du poste de garde côtes le plus proche envoie immédiatement un bateau à la rescousse, sous le commandement du très jeune capitaine Bernie Webber. Avec trois hommes d'équipage, il se lance dans une périlleuse mission : leur canot de bois de 11 mètres ne semble pas de taille à affronter les éléments déchaînés.
Pourtant, les quatre hommes persévèrent, et malgré des vagues de vingt mètres de haut, des températures glaciales et une visibilité quasi nulle, ils parviennent miraculeusement à localiser le navire en perdition. Au prix d'efforts inouïs, ils vont réussir à sauver les trente-deux hommes à bord... sur un bateau prévu pour douze."

Partager cet article