Yachting Art Magazine

Funboard/PWA World Tour 2019 – Delphine Cousin et Pierre Mortefon champions du monde !

Tempête de médailles à Nouméa pour l’équipe de France de Funboard, qui vient de terminer la Bureau Vallée Dream Cup, dernière étape du PWA World Tour. 

Funboard/PWA World Tour 2019 – Delphine Cousin et Pierre Mortefon champions du monde !
Funboard/PWA World Tour 2019 – Delphine Cousin et Pierre Mortefon champions du monde !
Funboard/PWA World Tour 2019 – Delphine Cousin et Pierre Mortefon champions du monde !

Les slalomeurs les plus rapides du monde ont disputé une semaine de compétition intense dans des conditions idéales propres à la Nouvelle-Calédonie. 

Les françaises s'offrent un magnifique podium tricolore ; Delphine Cousin Questel signe ce dimanche son 4ème titre mondial, devant ses compatriotes Marion Mortefon et Maëlle Guilbault. 

Chez les hommes, Pierre Mortefon s’est livré à une bataille acharnée contre l’Italien Matteo Iachino avant de remporter l’épreuve. Antoine Albeau, qui cumule 25 titres de champion du monde et légende du funboard, complète le podium.

Pour Didier Flamme, manager de l’équipe de France de Funboard : 

« Aujourd’hui l’équipe de France est au sommet de la vague. Je suis vraiment super fier d’eux. C’est une équipe magnifique. On a fait de supers résultats, c’est que du bonheur ! Ce que les filles ont fait est phénoménal. Un triplé incroyable. Quant à Pierre, il courait depuis des années après ce titre, c’est un très grand champion du monde. La semaine n’a pas été simple, avec des débuts un peu compliqués, mais tout le monde est revenu dans le match. Ils n’ont rien lâché. Depuis quelques années, la coupe du monde se joue sur des finales incroyables. Antoine a encore montré qu’il était dans le coup. Ils ont un sacré niveau. Tout cela est le fruit d’une structuration que l’on met en place avec la FFVoile depuis quelques années. Je suis hyper fier du résultat. Bravo à eux, et merci ! »

Jamais une fin de saison n’aura été si passionnante : Pierre Mortefon vient de remporter son premier titre mondial au terme d’une semaine particulièrement éprouvante où lui et l'Italien Matteo Iachino se sont livrés à une extraordinaire bataille pour le titre. 

Après plusieurs années sur le podium mondial, le jeune montpelliérain de 30 ans a enfin décroché le titre tant convoité. Antoine Albeau s’inscrit 3ème après une saison intense où il n’a cessé d’être dans le Top 3, toujours au meilleur niveau.

Pierre Mortefon, champion du monde : « Quel finish ! Je suis extrêmement fier, ça fait 5-6 ans que je cours après le titre et je l’emporte de la plus belle des manières avec des adversaires très forts au terme d'une saison incroyable. La saison a été dantesque avec une étape incroyable aux Canaries, puis ce finish de folie. Ce matin encore, rien n’était joué et suis finalement passé devant l'italien Matteo sur la dernière course. J’ai pris un bon départ, on a passé la première bouée ensemble, puis suis passé devant mais je savais qu’il était capable de remonter. Je me suis appliqué jusqu’au bout… L’émotion était forte en passant la ligne ! Je suis d’autant plus fier que j’inscris mon nom à côté de celui d’Antoine, la légende de notre sport. Il est toujours là, et a été bien présent toute la saison. Je suis vraiment fier de pouvoir me mesurer à lui. Je pense forcément à toute ma famille, car depuis 20 ans on ne vit que pour la planche et cela implique beaucoup de sacrifices. Ma sœur Marion, était aussi très proche de remporter le titre, elle gagne la finale et prend la 2ème place au général. C’est fou ! »

Cocorico ! Les françaises nous offrent un podium 100 % tricolore sur le circuit PWA.  A 28 ans, Delphine Cousin Questel s’offre un second titre de championne du monde malgré une blessure qui a perturbé sa finale. Marion Mortefon (sœur de Pierre Mortefon) a tout fait pour mettre en danger Delphine et remporte pour la première fois une superbe étape mondiale, ce qui lui permet d'être vice-championne du monde. Maëlle Guilbaud complète le podium général.

Pour Delphine Cousin, 4 fois championne du monde :  « Je n’ai pas très bien commencé la compétition sur cette étape de Nouméa et suis particulièrement heureuse d’avoir réussi à me remobiliser. Je suis heureuse de ce 4ème titre mondial qui a une saveur particulière, vu l’intensité de cette dernière semaine. »

Partager cet article