ActuNautique.com

Grand Voyage - mise à l'eau fin juin de l'AmerX40, 1er dériveur intégral à foils

Grand Voyage - mise à l'eau fin juin de l'AmerX40, 1er dériveur intégral à foils
Grand Voyage - mise à l'eau fin juin de l'AmerX40, 1er dériveur intégral à foilsGrand Voyage - mise à l'eau fin juin de l'AmerX40, 1er dériveur intégral à foils

L'Amerx40 veut révolutionner le grand voyage en apportant performances et respect de l'environnement. Il cible clairement les multicoques.

C'est le 20 juin prochain que l'Amerx40 sera mis à l'eau, qui constituera une petite révolution sur le marché des dériveurs intégraux de grand voyage en aluminium, un marché sur lequel sont présents des constructeurs comme Boréal, Alubat, Futuna Yachts (Explorer), Allures ou Meta  (JPB) pour ce qui est de la construction française.

Une construction assez traditionnelle, dont la principale évolution ces dernières années a consisté pour certains chantiers à passer du tout alu à une construction mixte alliant coque alu et pont en composite, principalement pour gagner en design, mais qui affiche une faiblesse propre aux dériveurs intégraux : leurs performances dégradées en comparaison des quillards, du fait de leur lest dans les fonds, qui les rend peu raides à la toile.

Une caractéristique qui ne doit toutefois pas masquer la praticité d'un tel type d'appendice de coque, quand il s'agit de beacher, de s'approcher des côtes, de remonter un cours d'eau côtier, ou d'aller mouiller à quelques encâblures de la berge.

Partant de ce postulat, Eric Prang, du cabinet EPNaval a imaginé un voiler de grand voyage de 40 pieds, l'Amerx40, en aluminium, qui reprend le concept du dériveur intégral en le faisant évoluer par une largeur de coque supérieure à ce qui se fait d'ordinaire et en le dotant de deux foils  hydrauliques rétractables.

Mesurant 12m de long, l'Amerx40 fait ainsi près de 5m de large foils relevés et 7m de large foils abaissés !!  

Il opte pour une coque à vrai bouchain, un fond plat et une ligne de flottaison optimisée de 12m, qui devrait offrir une très bonne stabilité de forme. Un choix architectural que permet en outre d'augmenter les performances, mais aussi les volumes sous l'eau, et donc de réduire le tirant d'eau.

Avec 60 cms de tirant d'eau dérive relevée, l'Amerx40 affiche d'ailleurs le plus faible de sa catégorie (1,06m à titre de comparaison pour un Allures 39.9). Son fond plat et sa grand largeur, mais aussi la possibilité de se servir des foils comme stablisateurs au mouillage, devraient permettre de limiter le roulis, permettant d'y offrir un confort proche de celui d'un catamaran.

Car c'est bien ce segment de bateaux que vise l'Amerx40, avec des performances sous voiles  et un confort de navigation proches des multicoques, et une habitabilité qui ne devrait rien avoir de comparable avec celle des monocoques de taille équivalente.

Côté performances justement, l'Amerx40 sera doté d'une grand voile à corne et d'un grand bout dehors, permettant de le doter de puissantes voiles d'avant, de quoi permettre au bateau, non pas de voler sur l'eau tel un AC45, mais de naviguer vite, dans un très grand confort, du fait de l'action du foil situé sous le vent.

Question aménagements, l'amerx40 sera proposé en semi-custom et le bateau exposé à La Rochelle, en septembre prochain le sera coque nue, afin de s'adapter aux désidératas de son acquéreur, sachant qu'une version 2 grandes cabines est d'ores et déjà disponible.

Performant, très habitable et original, l'Amerx40 se distingue également pas son éco-conception. Il préfèrera ainsi à un antifouling classique un système à ultra-sons, et a été construit sans collage sur l'aluminium, afin de faciliter les opérations de décontruction.

Il sera en outre doté de 2 pods électriques reversibles de 10 kWh chacun (complétés il est vrai par un groupe électrogène), qui rechargeront les batteries en navigation à la voile, lesdites batteries, recyclables à 90% par leur fabricant servant en outre de lest.

Décidément, l'Amerx40 fourmille de bonnes idées...

A noter que la coque de l'Amerx40 a été réalisée chez Acco et que l'aménagement du bateau l'est chez Normandy Yacht Service à Caen.


=> lire aussi
toute l'actualité
du Grand Voyage

 
=> lire aussi
toute l'actualité
de la Voile

 

Grand Voyage - mise à l'eau fin juin de l'AmerX40, 1er dériveur intégral à foilsGrand Voyage - mise à l'eau fin juin de l'AmerX40, 1er dériveur intégral à foils

Partager cet article

Commenter cet article