ActuNautique.com

Les statistiques du Nautisme - point de conjoncture à septembre 2014

Le marché nautique fait le dos rond alors que débute la saison nautique 2014-2015.

Alors que la saison nautique s'achève tout juste, ActuNautique.com dresse un premier état du marché du nautisme et de la plaisance sur l'exercice 2013-2014.

Et autant le dire : les professionnels de la filière bateaux de plaisance font le dos rond, dans un marché mondial de la plaisance 2013-2014 qui ne devrait afficher qu'une légère progression, contredisant des anticipations plus optimistes.

UNE SITUATION DES MARCHES HETEROGENE

Le marché mondial est clairement porté par l'Amérique du Nord et la reprise anticipée l'an dernier sur les marchés émergeants s'est finalement émoussée suite aux dévaluations monétaires survenues au Brésil et en Turquie (de -20 à -25%), conséquence directe des décisions prises par la Fed en 2013, et de la politique anti-corruption conduite en Chine, qui incite à ne plus exposer de signes extérieurs de richesse...

En Europe, la situation est très hétérogène et si les Pays Scandinaves et la Grande-Bretagne présentent des situation encourageantes, et que l'on observe des frémissements en Espagne, l'Italie est toujours un marché en grande difficulté.

En France, le marché connaît sa troisième année de baisse et le nombre de bateaux neufs immatriculés devrait encore reculer de 5 à 7%. Jusqu'à présent, le marché hexagonal bénéficiait du dynamisme de l'occasion, mais même la croissance de ce marché s'émousse, avec une croissance qui ne devrait plus être que de l'ordre de 2 à 3% seulement. Au final, les ventes de bateaux neufs et d'occasion devraient progresser très légèrement en France, si ce n'est se stabiliser.

Signe encourageant, démontrant l'attrait de la filière auprès du grand public : le nombre de permis délivrés a atteint son plus haut niveau cette année avec près de 94000 précieux sésames délivrés. Ce chiffre aura été multiplié par 1,7 en 6 ans !

Vente de bateaux de plaisance en unités - indice 100 en 2007 (source FIN)
France Allemagne Itale Espagne USA
-45% -60% -77% -69% -70%


UN NIVEAU DE PRATIQUE STABLE MALGRE LA METEO

La saison qui s'achève a vu une légère baisse de fréquantation sur le littoral Atlantique-Manche, mais l'année 2013 avait été exeptionnelle de par son ensoleillement. Pour autant, la Bretagne a moins souffert que d'autres régions et la pratique naautique aura été relativement soutenue. Le niveau d'activité y est finalement stable, du fait d'une augmentation constatée de la durée des séjours. , qui compense une légère baisse de fréquentation, notamment de la part des plus grosses unités.

En Méditerranée, la saison aura été relativement bonne et le niveau de navigation stable. Le début de saison maussade a conduit à une baisse de fréquentation globale, compensée la aussi par une augmentation de la durée des séjours. Il est à noter que les régions frontalières, alpes-Maritimes et corse, souffrent fortement de la concurrence de nouvelles destinations.

Les statistiques du Nautisme - point de conjoncture à septembre 2014

UNE ACTIVITE COMMERCIALE CONTRASTEE

Le secteur de la distribution aura connu une année en demi-teinte, le bon niveau d'activité du début de saison n'ayant pas été confirmé à l'été. Les plaisanciers retardent leurs décisions d'achats et sont de plus en plus à l'affût de "bonnes affaires".

Dans le domaine de la location, la saison aura été stable, aussi bien en nombre de semaines qu'en matière de choix de bateaux., avec une demande forte pour les catamarans. En Outre-Mer, la saison aura duré... près de 12 mois grâce à la clientèle étrangère : Pays de l'Est.

Le tourisme fluvial s'est bien comporté, avec un nombre de semaines de location en croissance, la tendance s'orientant vers des ventes de dernière minute ou au contraire des réservations très anticipées.

Le secteur de la grande plaisance a lui connu une très mauvaise année, en chute de 30%, fortement impacté par des évolutions réglementaires à répétition. La fréquentation des côtes française a chuté de 30%, au profit de l'Italie, de la Grèce, de la Croatie, notamment.

Dans le domaine de la voile légère et de la glisse enfin, le réseau des écoles de voile a connu un bon niveau de fréquentation et le stand up paddle confirme son succès populaire, du fait de sa simplicité de mise en oeuvre et de son accessibilité financière. Le marché est en outre soutenu par le développement de planches gonflables qui permettent l'accès aux loisirs nautiques de primo-accédants.

Partager cette page