ActuNautique.com

La SNSM inaugure son nouveau Pôle de Soutien de la Flotte à Saint-Malo

Le nouveau Pôle de Soutien de la Flotte (PSF) de la Société Nationale des Sauveteurs en Mer se trouve sur le Bassin Cartier, à Saint-Malo. Conçu par l'architecte urbaniste Jean-François Revert pour améliorer les conditions de travail des équipes, ce chantier répond aux normes sécuritaires actuelles (isolation thermique, insonorisation des ateliers, sécurisation des travaux en hauteur, contrôle d'atmosphère) et a été construit avec comme mots d'ordre la rationalisation et l'optimisation des espaces !

La SNSM inaugure son nouveau Pôle de Soutien de la Flotte à Saint-Malo
La SNSM inaugure son nouveau Pôle de Soutien de la Flotte à Saint-Malo
La SNSM inaugure son nouveau Pôle de Soutien de la Flotte à Saint-Malo

Le Pôle de Soutien de la Flotte a été inauguré samedi par la SNSM, en présence de Xavier de la Gorce, président national de l'association, Gilles Lurton, député d’Ille-et-Vilaine, du maire de Saint-Malo Claude Renoult et de Stéphane Perrin, représentant de la région Bretagne. De très nombreux sauveteurs étaient également présents pour découvrir leur nouveau chantier. 

Le PSF de Saint-Malo se trouve sur un terrain de 3000 m² et dispose d'une surface de 1500 m² au sol. Les 450 m² du premier étage ont été aménagés en bureaux. 

La nef centrale de 600 m² est modulable, et est en mesure d'accueillir trois unités majeures en même temps (par exemple deux canots tous temps nouvelle génération et une vedette de deuxième classe), alors que les anciens bâtiments du CERO, pourtant plus vastes, ne pouvaient accueillir qu'un canot tous temps (CTT) à la fois. 

Le nouveau chantier de la SNSM dispose d'équipements techniques destinés à faciliter le travail des équipes et améliorer leur sécurité, avec notamment un pont roulant de 3,5 tonnes pour les manutentions lourdes, un dispositif de contrôle d'atmosphère pour l'application de peintures et le travail sur les composites, et un chariot automoteur, pour transporter les bateaux du quai jusqu'à l'atelier. Ce chariot permettra de déplacer les bateaux en moins d'une heure, alors qu'une telle opération pouvait prendre une journée dans les anciens locaux. 

Cette nef centrale est entourée d'un magasin principal de 400 m², qui abrite les différents équipements techniques destinés aux stations SNSM (survie, brassières, matériel d'armement, matériel de rechange...), ainsi que l'ensemble du matériel nécessaire à l'activité industrielle du chantier, et de quatre ateliers de 70 m² environ chacun, affectés aux travaux d'électricité, mécanique, chaudronnerie, et menuiserie.

Le PSF emploie aujourd'hui une dizaine de salariés sous la direction de Christophe Desriac, à la SNSM depuis 10 ans. Il réunit sur un seul site de l'expertise, des magasins, une gestion de la maintenance centralisée (GMAO), et permet aux équipes d'assumer une vraie fonction de service aux stations. 

Les premiers bateaux à avoir bénéficié de ce nouveau chantier sont la vedette de Dinard pour un carénage, et celle de la station de Saint-Martin, très endommagée suite au passage de l'ouragan Gonzalo. 

Le projet d'un nouveau PSF est né fin 2014, et a nécessité deux ans de travail en amont pour le bouclage budgétaire (un investissement de 2,5 millions d'euros quasiment auto-financé par la SNSM grâce à la vente de l'ancien CERO), et pour la réflexion sur le besoin et l'architecture qui pouvait y répondre. Les travaux ont débuté l'année dernière, et une vingtaine d'entreprises locales ont participé à la construction.

Ils ont dit :

  Xavier de la Gorce, Président de la SNSM :

« Un bâtiment superbe, parfaitement conçu et agencé, qui illustre notre ambition en matière de soutien de la flotte. Il devenait urgent de s'adapter aux exigences actuelles.En cela le PSF, sans oublier son antenne méditerranéenne de Palavas, est pleinement en phase avec la modernisation engagée de la SNSM :

  • Modernisation de notre flotte, plus adaptée aux besoins du sauvetage en mer mais aussi plus homogène
  • Modernisation de la gestion de cette flotte et sa maintenance, avec des objectifs de performances techniques et financières
  • Modernisation de notre formation répondant aux enjeux du bénévolat de demain »

 
  Jean-François Revert, Architecte urbaniste :

« Nous avons voulu que ce projet s'insère harmonieusement dans le paysage de cette enceinte portuaire de la cité historique, qu'il exprime l'identité des Sauveteurs en mer et surtout qu'il offre des conditions de travail optimales pour l'entretien et la réparation navale. Ce bâtiment appartient au Pôle naval Jacques Cartier mais aussi à l'axe urbain de l'avenue Louis Martin, qui relie la gare à l'intra-muros. Il reprend l'écriture des hangars portuaires dans une interprétation contemporaine et durable. »
 

Partager cet article

Repost0