Yachting Art Magazine

Guerre commerciale - Les industries nautiques en appellent au gouvernement et à l'Europe

Les industries nautiques européennes s'inquiètent de la mise en place, par l'Union, de taxes douanières à hauteur de 25% pour les bateaux de plaisance construits outre-Atlantique (taxe bateaux), craignant des mesures de rétorsion sur les exportations européennes vers les USA. La Fédération des Industries Nautiques (FIN) en appelle au gouvernement.

Une vedette du chantier vendéen Prestige Yachts

Une vedette du chantier vendéen Prestige Yachts

Vendredi, des droits de douane de 25% sont entrés en vigueur en Europe, ciblant toute une série de produits américains, en réponse aux taxes douanières imposées par l'administration Trump, sur l'acier et l'aluminium européens.

Parmi les exportations américaines ciblées, celles de bateaux de plaisance avec ou sans moteur, bateaux à rames, canoës, voiliers, bateaux à moteur et bateaux sportifs.

Dans un communiqué, la Fédération des Industries Nautiques (FIN), dénonce une hausse fiscale préjudiciable pour les industries nautiques européennes, et notamment françaises très largement exportatrices, qui vendent de fait près de 75% de leurs productions en dehors de l'hexagone.

La FIN pointe du doigt le fait qu'inclure les bateaux de plaisance dans la riposte européenne, expose la filière nautique à des contre-mesures américaines équivalentes, ce qui causerait des dommages importants aux entreprises du vieux continent.

Pour un retrait des taxes sur les bateaux construits aux USA

Le 20 juin, à l'occasion de la réunion du Comité France Maritime, la FIN a souhaité que l’Etat français soutienne ses démarches pour exclure les bateaux de plaisance de la liste des biens concernés par ces droits de douane, avant que les contre-mesures soient prises par les Etats-Unis.

Cette intervention fait écho aux courriers adressés par Yves Lyon-Caen, président de la FIN, aux ministres en charge de l’économie et des affaires étrangères afin de requérir leur appui auprès des instances européennes.

La FIN demande instamment au gouvernement de soutenir la démarche entreprise par European Boating Industry (EBI, fédération européenne des industries nautiques dont la FIN est membre fondatrice) en ce sens.

Industriels européens et américains du nautisme unis contre les taxes

C’est d’autant plus significatif que les fédérations européennes et américaine (EBI, ICOMIA et NMMA) partagent la même position exprimée dans une déclaration commune, soulignant le péril de telles mesures pour l’économie américaine, et pour la récente reprise que connait l’industrie nautique européenne après de nombreuses années de crise.

Télecharger la déclaration commune EBI-ICOMIA-NMMA

Un voilier RM du chantier rochelais Fora Marine

Un voilier RM du chantier rochelais Fora Marine

Partager cet article