ActuNautique.com

Normandie Channel Race 2018 - première réaction des seconds, le duo Carac Duc/Riou

C'est un trio de vainqueurs qui s'est imposé sur cette Normandy Channel Race remportée sur le fil pour 6 petites (énormes) secondes par Phil Sharp et Julien Pulvé (Imerys) devant le duo Carac, tandis que 5 minutes plus tard Aymeric Chappellier et Fabien Delahaye (Aina Enfance et Avenir) complétaient ce tiercé gagnant.

Normandie Channel Race 2018 - première réaction des seconds, le duo Carac Duc/Riou

Pour le skipper normand et son partenaire, cette belle performance sur Carac est surtout la récompense d'un an et demi d'investissement, de travail et de développement technique. De bon augure pour la suite.

Pendant 6 jours et 6 nuits, ils ont régaté le couteau entre les dents, à se surveiller, à tenter plus qu'ils n'auraient peut-être tenté sans cette régate au contact, à chercher en permanence le réglage optimal pour gagner les quelques mètres qui font la différence. Au final, Louis Duc et Gwen Riou terminent à une très belle deuxième place d'une course palpitante et réussie.

Un podium comme cadeau d'anniversaire 

Les larges sourires de Louis Duc et Gwen Riou à leur arrivée à Caen montrent en effet que la victoire est là, quel que soit le résultat. La Carac et le skipper normand se sont engagés il y a un an et demi dans un défi technologique et humain riche et prometteur. Presqu'un an après la mise à l'eau du Lift40, le skipper Carac associé au talentueux Gwen Riou s'offre, à lui, et surtout l'ensemble des collaborateurs de la Carac, un beau cadeau d'anniversaire !

La mise au point d'un prototype est longue, on dit souvent qu'il faut 3 ans pour en faire le tour et en exploiter toute la quintessence. Terminer 2e à 6 secondes du premier de cette épreuve de petit temps aussi disputée qu'intense, avec des adversaires de très haut niveau qui n'ont fait aucune erreur stratégique, c'est une belle, une très belle récompense pour la Carac, pour le cabinet Lombard Design, architecte du Lift40, pour le chantier Gepeto Composite et pour tous ceux qui se sont impliqués dans ce défi.

Les premiers mots de Louis Duc et Gwen Riou à leur arrivée

La course ?

Louis Duc : « Nous sommes super contents ! Ce n'était vraiment pas gagné d'avance ! Tout s'est joué la première nuit, il y a eu une petite bascule à ne pas rater : le Solent n'a laissé passer que 10 bateaux. Ensuite, il y a eu d'autres passages à niveau et au final on s'est retrouvé à trois. On arrive en 6' : ce n'est vraiment rien ! Nous aurions bien sûr aimé accrocher la victoire, mais nous avons eu un peu trop de pression sur l'arrivée... La position de chasseur est plus confortable ! »

Gwen Riou : « Ca a été superbe toute la semaine ! Le format de la course est génial ! Je m'attendais à un haut niveau de bagarre mais pas à batailler dans le top 3 avec Imerys et Aïna, Enfance et Avenir. Il a fallu tout donner, tout le temps, pour rester au contact, mais on a bien joué.

A l'arrivée, on a un peu cafouillé, ils ont mieux manœuvré, on était tendus... mais même si nous avions terminé 3e nous aurions été très contents ! »

Le bateau ?

Louis Duc : « Ce que je retiens surtout c'est que cette course valide tout notre travail sur ce bateau. Il a montré qu'il pouvait aussi être performant dans le petit temps. Nous ne sommes pas encore à 100% à l'aise à toutes les allures, il y a encore beaucoup de travail à faire sur la recherche des bons équilibres du bateau, sur les combinaisons de voiles... Il y a parfois de grosses accélérations, mais aussi des coups de freins, qu'il va falloir analyser. C'est bon signe, ça veut dire qu'il y a encore une belle marge de progression. Ce qui est sûr c'est que les bases sont très bonnes. »

Gwen Riou : « Ce bateau est exceptionnel ! Il n'est pas encore abouti, ce qui est tout à fait normal, mais il a un gros potentiel. Il faut travailler encore certaines choses au portant, mais ça va évoluer... »

Le duo ?

Louis Duc : « C'est un vrai bonheur de naviguer avec lui ! Il est hyper zen tout le temps, tout en étant hyper performant. Il a notamment très bien joué dans le Solent...  Il a une capacité d'observation du plan d'eau et d'analyse stratégique qui m'impressionne ! Il a un super feeling. J'ai beaucoup appris et j'espère bien re-naviguer avec lui. »

Gwen Riou : « ça partait bien, et ça s'est confirmé ! Nous avons le même rythme, nous pensons de la même manière. Nous nous sommes écoutés. C'était fluide, riche et agréable ! »

Partager cet article

Repost0