Yachting Art Magazine

Un skipper français et une plaisancière uruguayenne portés disparus dans l’Atlantique 

Le skipper Arnaud Dhallenne est porté disparu depuis le 5 mars, après que son voilier Paradise a été pris dans une tempête en plein Atlantique sud, au large de l’Argentine. 

Un skipper français et une plaisancière uruguayenne portés disparus dans l’Atlantique 
Un skipper français et une plaisancière uruguayenne portés disparus dans l’Atlantique 
Un skipper français et une plaisancière uruguayenne portés disparus dans l’Atlantique 

Le skipper malouin est porté disparu après un accident en mer survenu le mardi 5 mars, dans l’Atlantique, à 1400 kilomètres à l’est de Comodoro Rivadavia, sur la côte argentine. 

Le Paradise, un voilier de 20 mètres construit en 1982 et appartenant à la société malouine Club Croisière Aventure d’Arnaud Dhallenne, réalisait une croisière jusqu’à Ushuaïa et en Patagonie

Cette zone de navigation est bien connue du skipper de 67 ans, ancien équipier d’Eric Tabarly sur Pen Duick VI, qui emmène depuis longtemps des plaisanciers pour des croisières « hors des sentiers battus ». 

Mais le voilier malouin a essuyé de très mauvaises conditions météorologiques, et a été pris dans une tempête avec des vents soufflant à plus de 80 km/h et soulevant des vagues de plus de 4 mètres !

La Marine argentine reçoit un appel de détresse du voilier à 11h15 : six personnes, dont son associée et compagne Morgan Ursault-Poupon, qui a participé à la dernière Route du Rhum, se trouvent alors à bord. 

Un autre skipper expérimenté fait partie de l'équipage, au moment où deux personnes tombent à l’eau, dont Arnaud Dhallenne. L’autre victime serait une femme d’origine uruguayenne ; aucun n’a pour l’instant été retrouvé. 

Un navire de recherches a été envoyé et d’autres navires ont été sommés de se dérouter pour retrouver les deux disparus. Un avion de reconnaissance britannique a également survolé la zone. 

D’après des informations de France 3, confirmées par le CROSS Gris-Nez (chargé des secours des bateaux français naviguant à l’étranger), les autorités argentines ont décidé de suspendre les recherches mercredi, en fin de matinée, estimant que le temps de survie était épuisé en raison des conditions météo et du fait que les deux disparus ne portaient pas de gilet de sauvetage ou de combinaison de survie. 

La skippeuse Morgane Ursault-Poupon dirige désormais le voilier vers les îles Malouines, à la recherche d’un abri. 

« L’annonce de sa disparition en Atlantique Sud, alors qu’il menait une croisière avec Morgane Ursault-Poupon et quelques plaisanciers, plonge la ville de Saint-Malo dans une vive émotion Toutes nos pensées et notre soutien vont vers la famille et les proches d’Arnaud. Nous adressons notre respect et notre affection à Morgane qui ramène courageusement le voilier Le Paradise à terre. Nous pensons également au plaisancier uruguayen, victime lui aussi de cette tragédie », a annoncé le maire de Saint-Malo, Claude Renoult. 

« Arnaud était un navigateur expérimenté. Très ouvert aux autres, nous avons eu la chance de le côtoyer à plusieurs reprises dans les ports bretons et sur les quais de Saint-Malo. Nous tenons à assurer sa famille et ses amis de notre soutien et de notre sympathie. Nous adressons également tous nos encouragements à Morgane Ursault-Poupon qui ramène actuellement le voilier Paradise vers les côtes argentines dans des conditions difficiles. », a déclaré le député Gilles Lurton. 

Partager cet article