Yachting Art Magazine

Le voilier-cargo Grain de Sail boucle une première transatlantique et revient à Nantes avec 33 tonnes de cacao

Parti le 18 novembre 2020 de Saint-Malo, le cargo à voiles Grain de Sail est arrivé à Nantes ce mercredi 17 février, après avoir bouclé une première transatlantique de 3 mois.

Le voilier-cargo Grain de Sail boucle une première transatlantique et revient à Nantes avec 33 tonnes de cacao
Le voilier-cargo Grain de Sail boucle une première transatlantique et revient à Nantes avec 33 tonnes de cacao
Le voilier-cargo Grain de Sail boucle une première transatlantique et revient à Nantes avec 33 tonnes de cacao

« Notre bateau tient bien la mer »

Ce voilier en aluminium de 24 mètres construit au chantier Alumarine, à Couëron, appartient à Grain de Sail, une entreprise de production de chocolat et de torréfaction de café basée à Morlaix, dans le Finistère. 

Il peut transporter jusqu’à 50 tonnes de marchandises dans sa cave flottante, qui a dû être adaptée pour conserver les bouteilles dans de bonnes conditions d’humidité et de température pendant la traversée. L’électricité est produite à bord par des éoliennes et des panneaux solaires.

« Cette première traversée était un exercice pour démontrer qu'un transport maritime plus respectueux de l'environnement est possible », explique à l'AFP Loïc Briand, le capitaine du bateau et directeur général de Grain de Sail Shipping. « La voile peut être une belle alternative pour le transport de produits à forte valeur ajoutée […] Notre bateau tient bien la mer. Nous avons fait des pointes à 22 nœuds (40 km/h) et passé des vagues de 15 mètres sans aucune difficulté ».

33 tonnes de cacao

Grain de Sail est parti le 18 novembre dernier de Saint-Malo, avec 14 500 bouteilles de vin bio français destinées au marché américain, qui ont été déchargées à New-York.

Après une escale en République dominicaine pour récupérer le cacao, le voilier est revenu à Nantes. La matière première sera déchargée à Saint-Nazaire, transportée par camion jusqu'à Morlaix, où elle sera transformée en tablettes de chocolat.

Une seconde transatlantique est déjà prévue pour avril prochain ; Grain de Sail ramènera deux tonnes de café en plus du chocolat, qui représente 90 % de son chiffre d’affaires (5 millions d’euros en 2020). 

Un voilier de 50 mètres pour 2022

Grain de Sail, qui a choisi en 2018 de construire son propre voilier pour assurer son approvisionnement, prévoit de lancer en 2022 un deuxième voilier de 50 mètres de long qui devrait pouvoir transporter jusqu’à 250 tonnes de marchandises. 

L’entreprise emploie 36 salariés et travaille avec une association employant 15 travailleurs en situation de handicap et 5 encadrants. Après l’ouverture d’une nouvelle usine à Morlaix en juin prochain, la société prévoit déjà une nouvelle chocolaterie à Dunkerque début 2022, et une flotte de trois cargos à voiles d’ici 5 ans. 

Le transport maritime à la voile, une « filière cible »

Le transport maritime décarboné a le vent en poupe dans la région de Nantes et Saint-Nazaire, et constitue une « filière cible », indique l'agence Nantes-Saint-Nazaire Développement : l’armateur Neoline, basé à Nantes, prépare deux cargos rouliers à voiles de 136 mètres de long « pour ouvrir une ligne test » entre Saint-Nazaire et Baltimore, aux États-Unis. 

La société Airseas (Airbus) va construire à Nantes « une aile géante capable de tracter des navires de commerce pour économiser le carburant de 20 % » (SeaWing).  Zéphyr & Borée, fondé à Nantes, veut lancer en 2022 un système de propulsion vélique permettant de réduire de 20 à 50 % les émissions de CO2 des navires, et les Chantiers de l'Atlantique, basés à Saint-Nazaire, ont annoncé mardi 15 février le développement de la voile rigide Solid Sail, qui pourrait permettre de réduire de 50 % les émissions de gaz à effet de serre d'un paquebot.

Abonnez-vous à ActuNautique Yachting Art Weekly


Partager cet article