ActuNautique.com

Disparition de l'armateur Claude Vidil, fondateur de la compagnie Marfret

Disparition de l'armateur Claude Vidil, fondateur de la compagnie Marfret

Le 12 août dernier, Claude Vidil s'est éteint ; il était âgé de 90 ans.

Avec lui disparaît un grand monsieur du secteur maritime français, qui avait su faire de sa compagnie un acteur respecté de tous, l'un des leaders hexagonaux de la filière avec un chiffre d'affaires de près de 220 millions d'euros. 

C'est en 1951 que Claude Vidil fonde à Marseille la compagnie Marfret (Marseille Fret), avec Pierre Giraud, à une époque où le port de la cité phocéenne se releve tout juste des années de guerre.

Le premier navire de la compagnie sera, faute de moyens, une goélette de 3 mâts disposant d'un moteur auxiliaire, construite en 1919 et pouvant charger 400 tpl.

Le "Douce France" permettra aux deux associés de mettre le pied à l'étrier et de démarrer sur l'Afrique du Nord, en tramping, les lignes régulières étant toute prises !

Du fait de la concurrence, la compganie opte sans vraiment en avoir le choix pour des ports secondaires et des marchandises mal vues des armateurs : tuiles, ciment, bouteilles de gaz !

Après 30 ans en Méditerranée, Marfret élargit ses horizons vers les Antilles puis progressivement vers le reste du monde, notamment Nord Atlantique, Sud Pacifique et Amérique du Sud.

Après une longue carrière à la direction de la société devenue groupe, Claude vidil avait pris sa retraite en 1987, cinq ans après Pierre Giraud, pour laisser la barre à ses deux fils, Raymond et Bernard Vidil.

Partager cet article

Commenter cet article