ActuNautique.com

VIDEO - étonnant, le poisson qui dessine des cercles pour séduire sa belle

VIDEO - étonnant, le poisson qui dessine des cercles pour séduire sa belleVIDEO - étonnant, le poisson qui dessine des cercles pour séduire sa belle

Le poisson globe dessine des cercles sur le fond marin, pour séduire sa belle.

Si Roméo déclamait au pied du balcon de Juliette, l'homme n'est pas la seule créature vivante à faire preuve de talent artisitique dans la mise en oeuvre de son processus de séduction.

Le Poisson Globe sait faire preuve d'un grand art, pour réaliser, au fond de l'eau, sur le sable, de magnifiques cercles éphémères, dont on s'est demandé pendant des années qui pouvait bien les faire et pourquoi.

Les "Crop Circles" ont ainsi, pendant des années, pas lassé de surprendre, avant qu'une mission de plongeurs nippons ne découvre leur origine.

Et celui qui les réalise est surprenant !

Bien qu'il ne fasse que 12cms de long, le poisson globe réalise ainsi, en 7 jours, à l'aide des mouvements de ses nageoires, des cercles allant jusqu'à 2m de diamètre, en soulevant le sable et en en constituant de petites butes, qui, les unes à côtés des autres, constituent des cercles géométriques parfaits, tous uniques !

Une fois le cecle réalisé, c'est à la belle d'intervenir en venant contrôler l'oeuvre qui, si elle lui plaît, la conduira à se laisser accoupler !

Les Crop Circles revêtent ensuite une nouvelle fonction, celle d'un nid au centre duquel la femelle pond ses oeufs, que le mâle vient ensuite fertiliser extérieurement.

Fait cocasse : une fois les oeufs pondus, la femelle disparaît et c'est le mâle qui restera encore 6 jours sur place, pour protéger la progéniture.

Selon des experts japonais, qui ont percé ce mystère, les poissons globes ne sont pas la seule espèce aquatique à réaliser de telles constructions sous-marines pour se reproduire, mais les leurs ont la caractérisitque unique d'être complexes, formant des vallons et des crêtes et d'être décorés de morceaux de coquillages sur ces mêmes crêtes.

Autant d'attribut qui ont une raison bien spécifique selon les chercheurs, puisque la vitesse de l'eau, au centre du cercle, est in fine 25% inférieure à la normale, permettant d'éviter la dispertion des oeufs.

Le poisson globe ne mériterait-il pas plutôt le nom de poisson ingénieur ?


=> lire aussi
autres articles
Mer & Environnement

 

Partager cet article

Commenter cet article

Ali_nour@outlook.fr 27/11/2014 17:31

Génial, comme certaines : abeilles, oiseaux etc....Ces créateurs nous ressemblent; eux ils ne polluent pas la nature