ActuNautique.com

Gros investissements productifs chez les trois leaders français des multicoques

Gros investissements productifs chez les trois leaders français des multicoques

Sur la chaîne d'information des Multicoques d'ActuNautique - Le marché des bateaux de plaisance multicoques est porteur : les trois leaders français du secteur, les sociétés Lagoon-CNB (33), Fountaine-Pajot (17) et Bavaria-Nautitech (17) augmentent leurs capacités de production.

Alors que la filière nautique semble vouloir relever la tête avec un frémissement des ventes attendu aux alentours de 2 à 3% en 2016 après 3 années de baisse, le secteur des multicoques affiche lui une croissance de bon aloi, qui aura su traverser la crise sans trop de dégâts.

Signe de cette bonne santé, les trois leaders français du secteur en nombre de bateaux construits, à savoir les chantiers Lagoon, à Bordeaux, Fountaine-Pajot à Aigrefeuille et Bavaria-Nautitech à Rochefort, conduisent actuellement des réflexion ou ont entrepris des agrandissements de sites de production, afin de faire face à la demande.

3 nouveaux yachts chez Lagoon-CNB

Chez Lagoon CNB, la raison est on ne peut plus simple. Le chantier bordelais est confronté à un plan produit qui exige de nouveaux locaux, du fait des lancements à venir de 3 unités, le CNB 92, un yacht monocoque semi-custom à voile de 92 pieds et les Lagoon 77 et 78, les deux futurs flagships du chantiers dans le domaine des multicoques.

Si le CNB 92 peut à la rigueur être construit dans la grande nef du chantier, dédiée notamment à la construction aluminium, il n'en est pas de même pour les 2 Lagoon pour lesquels les locaux actuels sont clairement trop petits !!

Cette montée en gamme devrait donc conduire Lagoon-CNB à bâtir un nouveau hall de construction, qui pourrait prendre la place d'anciens bâtiments actuellement loués à des sociétés tierces, situés dans le prolongement d'une ancienne darse à l'abandon, donnant sur la Garonne.

Ce nouvel agrandissement ferait du site Lagoon-CNB, l'un des plus vastes sites industriels de l'agglométation bordelaise.

Réorganisation de production chez Fountaine-Pajot

Chez Fountaine-Pajot, le chantier s'est fendu d'un chèque de 6 millions d'euros pour agrandir son site d'Aigrefeuille de 6000m2 et faire face à une hausse de la demande de près de 20%.

En parallèle, la société a réorganisé sa production, entre son site de La Rochelle et celui d'Aigrefeuille, afin d'optimiser les processus industriels.

La Rochelle est ainsi dédié à la construction des grandes unités tandis qu'Aigrefeuille se concentre sur les plus petites.

Triplement de production à venir chez Bavaria-Nautitech

Chez Bavaria-Nautitech enfin, à Rochefort, c'est carrément à un changement de taille industrielle que l'on assiste.

Repris il y a un an par le géant allemand Bavaria, le chantier Nautitech passe en effet à l'ère industrielle. En trois ans, sa production devrait ainsi bondir d'une trentaine d'unités par an à près de 90, conforté par le succès du Bavaria Open 40, que vient renforcer le lancement du 46 Open, une unité ciblant le coeur du marché, disponible en deux versions, avec ou sans flybridge, le fly constituant une petite révolution pour le chantier.

Pour ce faire, le site de Rochefort a été totalement réaménagé et un nouveau bâtiment acquis.

Avant la construction de nouveaux bureaux, toute l'attenton des équipes des méthodes ont consisté dans la création de deux chaînes de production, uniques dans le domaine des multicoques, sur lesquelles les catamarans en cours de production, posés sur des chariots sur rails, avancent au fur et à mesure de leur aménagement.

Cette organisation en deux chaînes parallèles devrait être garante d'une excellente productivité et de gains de temps importants, indispensables pour assurer la montée en cadence prévue.

=> lire aussi
toute l'actualité
du Multicoque

Partager cet article

Commenter cet article