ActuNautique.com

La Volvo Ocean Race va-t-elle passer aux multicoques ?

Les VOR65 du futur seront-ils des catamarans ou des trimarans ? Va-t-on vers l'abandon des monocoques dans la plus prestigieuse course en équipage du monde ?

La Volvo Ocean Race va-t-elle passer aux multicoques ?

L'architecte naval Français Guillaume Verdier mènera le nouveau projet architectural pour la 14e édition, en collaboration avec le chantier Persico Marine. Monoque ou multicoque ? Réponse dans les semaines à venir. Le nouveau bateau fait partie des changements radicaux qui seront annoncés le 18 mai prochains, sur les terres de Volvo, à Göteborg en Suède

Alors que les dernières annonces s’enchaînent sur la préparation et les équipes pour la Volvo Ocean 2017-18, les responsables de l’événement travaillent en parallèle pour dessiner l’avenir de la course. L’édition qui succèdera à la prochaine, la 14e, se disputera sur des tout nouveaux monotypes de course conçus par l’architecte Français Guillaume Verdier et construits sous la direction du chantier Persico en Italie.

Guillaume Verdier a rejoint le Design Team de la Volvo Ocean Race et travaille actuellement avec l’organisation de la course sur la question cruciale : le nouveau bateau sera t’il un monocoque ou un multicoque ? La décision finale sur les différentes options proposées sera annoncée le 18 mai prochain à Göteborg en Suède, sur les terres de Volvo, actuel propriétaire et sponsor titre de la course.

Architecte naval ‘discret’, Guillaume Verdier a participé ces dernières années à la conception des plus grands bateaux de course, du multicoque géant Maxi Edmond de Rothschild de Gitana, qui sera mis à l’eau en juillet, aux multicoques volants de Team New Zealand pour l’actuelle America’s Cup, en passant par des maxi-monoques comme Comanche, et les deux premiers IMOCA 60 à l’arrivée du dernier Vendée Globe, Hugo Boss et Banque Populaire VIII.

La question monocoque ou multicoque n’est qu’une des décisions clés qui seront prises ces prochaines semaines et annoncées le 18 mai à Göteborg en Suède. Cette série de nouveautés est le changement le plus radical dans l’histoire de la Volvo Ocean Race depuis 1973, où la course était alors connue sous le nom de Whitbread Round the World Race.

“La flotte actuelle a été dessinée en 2011 et elle été conçue pour participer à deux éditions, a expliqué le Directeur Général de la Volvo Ocean Race, Mark Turner. “Nous devons maintenant avancer et penser aux futurs bateaux afin de rester ouverts à toutes les options possibles en termes de design”.

“Nous sommes très heureux de travailler avec Guillaume Verdier qui est un architecte de talent et complètera à merveille le Design Team de la Volvo Ocean Race, qui s’inscrira dans un groupe encore plus large de professionnels de la voile et de partenaires de l’industrie nautique”.

Nick Bice, Responsable du Développement Technique, s’est exprimé quant à la décision d’attribuer le rôle principal à Persico dans la construction des bateaux, plutôt qu’à un consortium de différentes entreprises comme cela était le cas avec le Volvo Ocean 65 : “le Consortium a donné de très bons résultats pour produire des bateaux vraiment identiques, mais cette fois nous préférons travailler avec un seul chantier, qui de son côté sous-traitera certainement à d’autres chantiers à travers le monde pour respecter les délais et le budget. Persico est un de nos partenaires depuis plusieurs années et nous sommes très heureux de travailler de nouveau avec eux”.

La décision de poursuivre sur un concept One-Design, c’est à dire monotype, fait suite à l’introduction des monocoques Volvo Ocean 65 lors de l’édition 2014-15, qui avait offert la course la plus disputée de l’histoire.

La prochaine édition, dont le départ sera donné le 22 octobre 2017 d’Alicante en Espagne, se courra sur les mêmes Volvo Ocean 65 qui viennent de subir une remise à neuf d’une valeur d’un million d’euros par bateau dans le chantier de Lisbonne. Ces bateaux avaient été conçus pour être suffisamment rapides et fiables afin de boucler au moins deux tours de la planète au plus haut niveau et en parfait état de compétitivité.

La flotte des sept bateaux existants en 2014-15 sera complétée par un tout nouveau Volvo Ocean 65, parfaitement identique aux premiers, qui a été commandé par Team AzkoNobel pour l’édition 2017-18.

A plus de six mois du départ, quatre équipes ont à ce jour été annoncées. Les autres seront révélées dans les semaines et mois à venir.

Les organisateurs de la course ont choisi Guillaume Verdier après avoir réuni une demi douzaine de grands architectes navals, notamment Farr Yacht Design, qui avait lancé la nouvelle ère du monotype en dessinant le désormais célèbre Volvo Ocean 65.

L’objectif de Guillaume Verdier sera de mener le Design Team de la Volvo Ocean Race sur la construction d’une nouvelle flotte qui répondra aux mêmes degrés d’exigence de la monotypie atteints avec les bateaux actuels, tout en étant parfaitement en phase avec les grandes évolutions de la technologie des foils que le monde de la voile vit actuellement.

“Nous rassemblons différents domaines d’expertise venant de projets comme l’America’s Cup, les multicoques océaniques et les IMOCA Open 60”, explique Guillaume Verdier.

“Nous partons d’une page blanche et quel que soit le type de bateau que nous dessinerons, monocoque ou multicoque, nous apprendrons beaucoup en travaillant ensemble”.

“Je pense que les marins veulent juste prendre du plaisir sur l’eau et sont attirés par de nouvelles façons de naviguer. En Open60 par exemple, nous avons réalisé quelque chose qui était assez radical, mais à la fois très safe, et ce sera la clé pour la Volvo Ocean Race”.

Marcello Persico se dit quant à lui ravi de construire la prochaine génération de bateaux de la Volvo Ocean Race.

=> A multihull One Design racing yacht for the 14th Volvo Ocean Race ?

Partager cet article

Commenter cet article