ActuNautique.com

Vestas 11th Hour Racing s'impose dans la 1ère étape de la Volvo Ocean Race

Après un petit plus de 6 jours de mer, Vestas 11th Hour Racing a remporté haut la main samedi à 16h08 (heure française) la première étape de la Volvo Ocean Race entre Alicante et Lisbonne. Les hommes de Charlie Enright ont devancé MAPFRE (Xabi Fernandez) et Dongfeng Race Team (Charles Caudrelier).

Vestas 11th Hour Racing s'impose dans la 1ère étape de la Volvo Ocean Race

Ils ont tenu bon ! Malgré un « atterrissage » ralenti sur Lisbonne en raison des petits airs soufflant dans l’embouchure du Tage qui leur ont fait perdre une bonne partie de leur avance sur leurs poursuivants, les sept hommes et deux femmes d’équipage de Vestas 11th Hour Racing ont coupé en vainqueurs la ligne d’arrivée de la première étape de la Volvo Ocean Race ce samedi 28 octobre à 16h08’45 (heure française) après 6 jours 2 heures 8 minutes et 45 secondes de mer sur les 1700 milles du parcours.

Une victoire magistrale et historique pour l’équipe américano-danoise, puisque c’est la première fois qu’un bateau battant pavillon américain remporte la première étape de la course autour du monde et c’est une première victoire d’étape tout court pour le Danemark !

"C’est incroyable", s’est exclamé peu avant le passage de la ligne Mark Towill, directeur de l’équipe mais également navigant sur ActuNautique Yachting Art. "Quelle manière de débuter la course ! C’est une superbe performance de la part de l’équipe sur une étape qui aura été serrée. Nous devons encore nous améliorer car la route est longue, mais aujourd’hui, c’est notre jour, nous allons en profiter avant de retourner au travail et de nous concentrer sur la prochaine étape".

A ses côtés, Charlie Enright, troisième skipper américain à remporter la première étape de la Volvo Ocean Race après Paul Cayard en 1997-98 (EF Language) et John Kostecki en 2001-02 (Illbruck) - ils remporteront ensuite la course, faut-il y voir un bon présage ? - refusait lui aussi de s’emballer, conscient que la Volvo Ocean Race ne fait que commencer : "Nous voulons continuer à travailler tous les jours avec une grosse envie de progresser, il y encore beaucoup de travail à faire. Nous n’allons pas nous reposer sur nos lauriers."

Ces lauriers sont en tout cas mérités, tant Vestas 11th Hour Racing a livré une magnifique prestation tout au long de cette première étape : deuxièmes sur la ligne de départ derrière Dongfeng Race Team, les partenaires de l’Irlandais Damian Foxall, bien connu des Français pour avoir navigué en multicoque et gagné la Volvo Ocean Race 2011-2012 avec Franck Cammas, ont pris les commandes de la course la première nuit grâce à une option au ras des côtes lors de la descente vers Gibraltar pour ne plus jamais les céder. "Nous avions un bon plan, a commenté au ponton d’arrivée le navigateur Simon Fisher, nous avons vu cette opportunité, après tout est une question de balance entre être pro-actif ou réactif. Nous avons pris notre décision, il y a eu des moments de tension, mais ça a bien marché."

Passé en tête jeudi matin à Porto Santo, Vestas 11th Hour Racing a dès lors profité de sa meilleure position sur le plan d’eau pour creuser l’écart, avant de contrôler son principal rival, Mapfre, lors du dernier bord vers Lisbonne.

Ce dernier a coupé la ligne d’arrivée en deuxième position samedi à 18h42 (heure française), 2 heures 33 minutes et 45 secondes après le vainqueur, au terme d’une pénible remontée de l’embouchure du Tage face à un vent devenu capricieux et quasiment nul, au point que Dongfeng Race Team, qui accusait 10 milles de retard sur Mapfre au moment de l’arrivée de Vestas 11th Hour Racing, est revenu sur ses talons devant Lisbonne. Un finish à haut suspense, mais une deuxième place assurée pour les hommes de Xabi Fernandez, qui, après un départ manqué à Alicante, ne se sont jamais affolés et ont réussi peu à peu à grignoter leur retard sur leurs concurrents pour finalement s’emparer de la deuxième place juste avant le passage de Porto Santo aux dépens d’AzkNobel. « Je suis très content de ce résultat, c’était important pour nous de monter sur le podium pour bien démarrer la course, l’étape a été difficile, mais nous avons le résultat que nous voulions », a commenté Xabi Fernandez juste après le passage de la ligne.

15 minutes et 18 secondes après Mapfre, c’était au tour de Dongfeng Race Team d’en terminer, complétant le podium de cette première étape que l’équipage de Charles Caudrelier avait attaquée en tête à Alicante avant de céder du terrain en Méditerranée.

Les troisièmes de la dernière édition de la Volvo Ocean Race se sont dès lors mis en tête de ne rien lâcher, passant quatrièmes à Porto Santo avant de déposséder AkzoNobel de la troisième place. "En France, quand on gagne un match de football sans bien, jouer, on dit que l’important est de prendre les trois points, nous avons pris les trois points, donc c’est OK. La Méditerranée n’a pas été bonne pour nous, mais nous avons essayé ensuite de nous concentrer sur notre vitesse et nous sommes revenus mètre après mètre pour finalement prendre cette troisième place" a commenté le navigateur Pascal Bidégorry. 

Au classement général de la Volvo Ocean Race après cette première étape, Vestas 11th Hour Racing est le premier leader avec 8 points (7 + 1 point de bonus pour la victoire d'étape), devant MAPFRE (6), Dongfeng Race Team (5) et AkzoNobel (4) qui a pris la quatrième place à Lisbonne. Prochains rendez-vous : l’In-Port Race de Lisbonne le vendredi 3 novembre puis le départ de la longue deuxième étape vers Le Cap (7000 milles) dimanche prochain.

Partager cet article

Commenter cet article