ActuNautique.com

Interview - le chantier Privilège Marine se recentre aux Sables d'Olonne (85)

Sur le Grand Pavois 2012, il était le plus grand bateau exposé à flots.

 

Comme l'an dernier, le Privilège 615 en imposait sur le ponton des multicoques, avec une différence toutefois. Le chantier qui le construit, Alliaura Marine, confronté à des difficultés, a en effet entretemps été repris par un pool d'investisseurs conduits par Gilles Wagner.

 

ActuNautique a rencontré Gilles Wagner qui explique le pourquoi de cette reprise et le positionnement qu'il souhaite donner à cette marque très appréciée dans le domaine des catamarans de luxe.

 

Gilles-Wagner---Privilege-Marine.JPG

 

Nicolas Venance (ActuNautique) - Gilles Wagner, vous venez de l'industrie, vous vous lancez dans le nautisme alors que la conjoncture n'est pas la meilleure. Pourquoi un tel investissement ?

 

Gilles Wagner (Privilège Marine) - Effectivement, je suis issu de l'industrie, en particulier les salles de bain en polyester pour les collectifs. Un métier où l'on transforme du polyester et où la qualité de la main d'oeuvre fait la différence et la qualité du produit. Cet élément est la première raison pour laquelle on s'est intéressé au chantier. La seconde raison, c'est la marque : Privilège, c'est une grande marque dans le domaine des catamarans de luxe semi-custom. Un marché encore ouvert, avec de nombreuses opportunités. 

 

NV - Il y a trois mois, vous avez repris le chantier. Depuis, que s'est-il passé ? 

 

GW - Il y a 3 mois, la société n'existait pas. Nous avons depuis lors recréé tous ses outils de communication autour d'une nouvelle dénomination, Privilège Marine, préparé les salons d'automne. Il nous a également fallu reprendre le site des Sables d'Olonne pour y relocaliser la production, puisque l'un de nos gros challenges et de récupérer le savoir-faire humain qui était parti à l'occasion du déménagement à Lorient. Le site des Sables étant en quasi abandon, il a fallu le remettre en état, récupérer l'outil industriel... Le déménagement de tout ce que l'on a acheté aux enchères doit d'ailleurs arriver aux Sables d'Olonne par cargo ! Ces trois mois nous ont enfin permis de recruter du personnel, en priorité des gens d'expérience, issus du chantier, qui n'avaient pas suivi à Lorient. Ces personnels qui ont fait le succès de Privilège, sont revenus et nous accompagnent dans cette reprise.

 

NV - Quand pensez vous redémarrer la production ?

 

GW - Nous avons enregistré nos deux premières commandes juste avant le salon, en l'occurrence un Privilège 445 et un Privilège 515. Les prochaines semaines seront donc l'occasion de relancer la production et de livrer les bateaux avec le niveau de qualité qui a toujours caractérisé le chantier. 

 

Privilege-Marine.JPG

 

NV - Alliaura avait construit une usine de 20 000m2 à Lanester et tablait sur de gros volumes. Est-ce toujours votre stratégie ?

 

GW - Notre stratégie et, à partir des fondamentaux de la marque Privilège, d'apporter encore un peu plus de personnalisation à nos bateaux, d'apporter encore plus de finition et de monter encore un cran en qualité. Ensuite, nous envisagerons les évolutions relatives à la gamme actuelle et aux développements de modèles à venir.

 

NV - Vous avez également racheté la marque et les moules Feeling. Comment envisagez-vous l'avenir de cette très belle marque ?

 

GW - C'est effectivement un belle marque, l'une des rares gammes de dériveurs intégraux en polyester. Un marché totalement ouvert. Sur les tous premiers mois de notre activité, nous avons mis une priorité sur Privilège. Nous allons pouvoir nous atteler à la gamme Feeling. Un chantier qui comprend aussi bien le produit que sa distribution.

 

NV - Justement, en parlant de distribution, qu'en est-il de celle de Privilège ?

 

GW - Nous disposons d'un réseau historique, à charge pour nous de le redévelopper, qu'il s'agisse de distributeurs ou d'agents, au niveau international ! Les deux ventes récemment faites l'ont été par le biais de distributeurs historiques, ce qui est de très bon augure pour l'avenir ! 2012 est l'année où l'on prépare le terrain, 2013 sera celle au cours de laquelle on mettra le pied sur l'accélérateur !

 

NV - Quels sont les 3 objectifs que vous vous fixez pour Privilège Marine ?


GW - Développer notre culture client, permettre à nos clients de naviguer tranquilles et développer un SAV à la hauteur de la marque Privilège.

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article