Yachting Art Magazine

Billet d'Humeur - pour la première fois, je n'irai pas aux Fêtes Maritimes de Brest

Jean d'A., plaisancier brestois, propriétaire d'un canot de collection de 1962, ne sera pas présent cette année à Brest 2016. Il est hérissé par la différence existant, entre le discours tenu à la presse par l'organisation... et la réalité sur le terrain !

Billet d'Humeur - pour la première fois, je n'irai pas aux Fêtes Maritimes de Brest

Ce qui a mis le feu aux poudres ? Un article de la presse locale : "Motonautisme : propulsés par des moteurs parfois surprenants, vedettes anciennes, Chris-Crafts, Runabouts et tous les canots automobiles historiques sont les bienvenus aux côtés des yachts classiques".... Jean d'A. s'explique, sur ActuNautique !

"Et bien nous pour la première fois depuis 1996 on n'y sera pas !

Nous avions en 2012 inscrit notre bateau construit en 1962 (Ondine Jouët) pour les festivités de Brest 2012 et celui-ci avait été accepté. Hélas à cause d'une mauvaise organisation et de la non remise du bon cagnard (sorte de pavillon ), nous n'avions pu accéder aux festivités que l'avant veille de la fin. (les 3 premiers jours nous étions également bénévoles sur cette manifestation car nous voulions aider.)

Etant bénévole, les 3 premiers jours notre vedette restait à quai, c'est donc le 4 ème jour en voulant naviguer le soir parmi les autres bateaux présents, que nous nous sommes rendus compte d'un souci car nous nous faisions refouler. Nous avions ainsi appris que la personne chargée des équipages s'étaient trompée de cagnard...

Cette année, après plusieurs semaines d'attente sans nouvelle, nous avons fini par téléphoner.

Nous donnons le nom du bateau... silence gêné... "Je vous passe quelqu'un..." Et là, le couperet tombe "votre bateau n'a pas été retenu..." au prétexte (non indiqué sur le formulaire d'inscription puisqu'il y avait à cocher la case "coque bois" et "coque plastique") que "cette année on ne prend que des bateaux en bois"...

Aucun courrier officiel à ce jour pour nous prévenir. A ce titre c'est révélateur du manque de considération.

Décidément cette fête finit par ne plus en être une, et on est loin, très loin de l'état d'esprit qui animait ce rassemblement à ses débuts en 1992, 1996...

On s'attendait, au minimum à ce que la nouvelle équipe du cru 2016 ait à cœur de réparer les erreurs qui nous avaient privé de l'essentiel des animations en 2012. Hélas il n'en est rien. Nous avons, après avoir passé du temps à préparer le bateau pour cet événement, un véritable sentiment d'injustice.

Quatre années que nous attendions de pouvoir enfin participer pleinement aux festivités avec notre vedette et au final, sous un prétexte fallacieux, se faire rejeter.

Brest 2016 est malheureusement devenu une fête pour les initiés et leurs amis ainsi que pour les éternels "invités" de toutes les manifestations brestoises".

 

Jean d'A.

Partager cet article